Accueil > (...) > Le Magazine électronique

Violences médiatiques en continu contre les grévistes (mag électronique n°201)

par Acrimed,



SOMMAIRE

1. Violences médiatiques en continu contre les grévistes
2. Une bonne résolution pour 2020 : adhérer à Acrimed !
3. Sur le site d’Acrimed
4. Sur d’autres sites


« Le retrait du projet est inenvisageable », assénait Nicolas Beytout sur Europe 1 (11 déc.) « Moi, je suis défenseur de la réforme » affirmait Jean-Claude Dassier sur CNews (16 déc.). Plus récemment, Nathalie Saint-Cricq nous faisait part de son optimisme sur France 2 : « Je pense que ça va passer » avant de préciser que c’était « probablement une bonne chose » (9 janv.).

Ainsi sur tous les tons, tous les formats, les éditocrates se démultiplient pour prêcher la bonne parole : vive la réforme ! À l’inverse, lors des débats en plateau et des interviews, l’opposition à la réforme est systématiquement renvoyée à une position jugée « non constructive ». Et les propositions alternatives pour faire évoluer le système de retraites actuel sont tout simplement écartées ou marginalisées. Ce fut le cas le 7 janvier sur France Inter, où Philippe Martinez a fait l’objet d’un interrogatoire en règle par Nicolas Demorand et Léa Salamé. Nous y sommes revenus en vidéo.

Au-delà des interrogatoires médiatiques et des séances de bavardage sur les chaînes d’info, la couverture de la grève est écrasée par les sujets sur les « galères » (des usagers, des entreprises, des familles, des commerçants, etc.) au dépend de l’information sociale. Notre étude du 20h de France 2 donne un aperçu significatif du traitement médiatique général : sur plus de 5h d’antenne dédiées à la question des retraites (du 5 au 31 décembre), 43% du temps est consacré aux galères et autres conséquences négatives de la grève : 2,5 fois plus de temps qu’aux manifestants, aux grévistes et à leurs mobilisations.

Face aux mauvais traitements médiatiques contre les opposants et grévistes, nous continuons à porter la voix d’une critique des médias radicale dans le mouvement social qui se déploie. Plus que jamais, il s’agit d’une question politique de premier plan !


En ce début d’année 2020, une bonne résolution : adhérer à Acrimed !

Rejoignez-nous pour faire vivre une critique indépendante et exigeante, et pour une réappropriation démocratique des médias.

Pour cela rdv sur notre site ou en nous envoyant un chèque à l’adresse suivante :
Acrimed
39 rue du faubourg Saint Martin
75010 Paris


- AFP-Services : les syndicats de journalistes saisissent le Conseil supérieur de l’AFP (10/01) – Un communiqué signé par les syndicats de journalistes SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes et SGJ-FO, leurs délégations AFP, ainsi que le syndicat SUD-AFP.

- Retraites : Nicolas Demorand et Léa Salamé, chiens de garde face à Philippe Martinez (vidéo) (09/01) – Un interrogatoire médiatique (théâtral ?) en règle.

- Violences médiatiques en continu contre les grévistes (tract) (08/01) – Un tract pour les manifestations contre le projet de réforme des retraites (9 et 11 janvier).

- Retraites : 50 nuances de « galères » au 20h de France 2 (08/01) – Une étude sur le traitement de la question des retraites dans le JT de la chaîne publique.

- Retraites : France Info « capitalise » déjà sur la réforme (06/01) – Quand la chaîne publique fait la promotion des produits d’épargne retraite.

- Les conseillers du Prince en (ordre de) marche (03/01) – Éditorialistes et commentateurs au service de Sa Majesté.

- Retraites : violences médiatiques en continu contre les grévistes (30/12) – Épisode 2.

- Rétrécir l’audiovisuel public pour le sauver ? (26/12) – Télé publique en danger, triomphe d’une étroite vision comptable.

- Réponse à Jean-Michel Aphatie, éditocrate clownesque de la « presse libre » (23/12) – Faites aboyer Aphatie : critiquez les médias !

- 2019 : une année riche pour la critique des médias… grâce à vous ! (21/12) – Merci !

- Affaire Delevoye : les plantages en série de Christophe Barbier (20/12) – Un éditocrate a toujours raison, même quand il a tort.

- Mouvements sociaux : le jeu médiatique en vaut-il la chandelle ? (18/12) – Une tribune du sociologue Benjamin Ferron.

- Les chiens de garde montrent les dents... On ne lâche rien ! (17/12) – Un tract pour les manifestations « contre le projet de réforme des retraites » (17/12).

- Les chiens de garde « interviewent » les opposants à la « réforme » des retraites (en vidéo) (16/12) – Compilation vidéo des interrogatoires médiatiques.

- Bientôt Noël : les superstars de BFM-TV jouent aux Pères Fouettard (15/12) – … et distribuent des coups de fouets aux syndicats opposés à la « réforme ».


- Quand « Marianne » déguise une interview en « contre-enquête » (Blog de Marine Turchi sur Mediapart, 21/12) - « Sur six pages, le journaliste met en cause le travail de Mediapart (mentionné pas moins de… 25 fois), mais il n’a pourtant à aucun moment contacté Mediapart ou l’auteure de l’enquête en question. Il n’a pas non plus sollicité la principale concernée, Adèle Haenel, pourtant accusée dans l’article d’avoir "nourri" de la "haine" à l’égard de Christophe Ruggia à cause d’un second film qui lui aurait été refusé. »

- LCI en flagrant délit de fake news : la chaine masque 20% de sympathie pour les grévistes (Révolution permanente, 24/12) - « Après la fake news sur le salaire des professeurs, le 21 décembre, la chaîne LCI diffusait une nouvelle fake news, en tronquant un sondage d’opinion sur le soutien aux grévistes. Le présentateur affirmait qu’un sondage donnait 31% de soutien à la grève, 19% d’opposition et 15% d’hostilité et que les sondés restants représentent "un marais de 35% qui ne commente pas vraiment". Dès lors, le présentateur a masqué ouvertement les 20% de sympathisants de la grève faisant basculer l’opinion de l’autre côté. »

- L’Intox du jour - « La dernière manipulation en date : une clinique privée qui aurait été soi-disant “privée de courant” par les grévistes au moment d’une opération. Comme si les salariés d’EDF s’amusaient à mettre en danger délibérément des patients. L’info a été reprise en boucle partout au moment de Noël. Tout est faux. »

- Nouvelles censures, nouvelles dictatures (Blog hyperbate, 07/01) - « Je suis un peu surpris de lire ce qui s’annonce comme un discours d’émancipation (contre la censure, contre la dictature) consister, finalement, en une plainte contre la prise ne main de sa parole par un grand public jusqu’ici quasi-muet. Eh oui, désolé, on peut avoir des choses à dire même si on n’est pas journaliste, de même qu’on peut dire d’énormes bêtises bien que titulaire d’une carte de presse. »

- Les fans de JUL sont nuls en français ? (débunkage BFMTV) (Chaîne YouTube Linguisticae, 16/12) - « Il y a une dizaine de jours, BFM sortait un reportage sur le rapport qu’il y aurait entre la musique écoutée et le niveau en français. Un fan de JUL fut notamment pris en exemple. Et si on debunkait tout ça ? »

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Le ministère de l’Intérieur n’a pas à mettre au pas les journalistes qui couvrent des manifestations

Un communiqué du SNJ. Crédit photos : Serge D’Ignazio

Appel à dons : pas d’« argent magique » pour Acrimed !

Nos seules ressources financières : votre soutien.

Actualité des médias : extrême droite plébiscitée, patrons de presse renfloués…

Du côté des programmes, des informations et des entreprises médiatiques (été 2020).