Accueil > (...) > Quel financement ?

Acrimed en questions : présentation et transparence financière

par Acrimed,

Sur cette page, vous trouverez une présentation d’Acrimed ainsi que des informations sur le financement de notre association.

Acrimed, c’est quoi ?


Acrimed (Action-Critique-Médias) s’est constituée comme une association-carrefour : elle réunit des journalistes et salarié·e·s des médias, des chercheurs·ses et universitaires, des acteurs·rices du mouvement social et des « usagers » des médias.

Observatoire des médias né du mouvement social de 1995, dans la foulée de l’Appel à la solidarité avec les grévistes, Acrimed cherche à mettre en commun savoirs professionnels, savoirs théoriques et savoirs militants au service d’une critique indépendante, radicale et intransigeante.

Acrimed est une association d’intérêt général à but non lucratif. Elle poursuit plusieurs objectifs :

Informer. Informer sur l’information (sur son contenu et sur les conditions de sa production), sur les médias, sur les journalismes et les journalistes, grâce à la mise en commun de savoirs théoriques, de savoirs professionnels, de savoirs militants.

Contester. Contester l’ordre médiatique existant, sa concentration, sa financiarisation, la marchandisation de l’information et de la culture, l’anémie du pluralisme et du débat politique, l’emprise des sondages (et des instituts qui en font commerce), les connivences, les complaisances, l’implication des entreprises médiatiques dans la contre-révolution néolibérale… Contester également celles et ceux qui dominent et perpétuent un ordre médiatique qui, en l’état, est tout sauf le pilier d’une véritable démocratie.

Mobiliser. Mobiliser et se mobiliser avec toutes les forces disponibles (partis, syndicats, associations…) pour construire un véritable front de lutte à la mesure des enjeux. La question des médias est une question politique essentielle, elle doit le devenir ou le redevenir, et doit faire l’objet d’un combat politique.

Proposer. Proposer des transformations en profondeur des médias. Si un autre monde est possible, d’autres médias le sont aussi. Et pour qu’un autre monde soit possible, d’autres médias sont nécessaires. C’est pourquoi Acrimed s’efforce d’élaborer des propositions, précises et concrètes, qui font l’objet d’un débat toujours ouvert au sein de l’association et avec nos partenaires.


Qui finance Acrimed ?


L’action de l’association Acrimed repose avant tout sur la générosité de ses 2 500 membres et donateur·rices.



Les ressources d’Acrimed étaient de 165 000 € en 2019, dont plus des trois-quarts issus des dons et adhésions, soit 125 000 €. Le reste provenait des abonnements et des ventes de notre revue trimestrielle Médiacritiques (30 000 € de recettes, soit 18 % des revenus), de la boutique en ligne (7 000 €) et d’autres produits divers (3 000 €).

Nous tenons à notre indépendance : Acrimed ne perçoit aucune subvention et n’a pas recours à la publicité. De plus, nous avons fait le choix d’un site gratuit, accessible sans condition.


Comment sont utilisées les ressources d’Acrimed ?


Acrimed compte trois salarié·e·s à temps plein : deux au secrétariat de rédaction, un au secrétariat administratif. En 2019, 65 % des dépenses de l’association étaient destinées à payer les salarié·e·s (35 000 € par personne, salaires et cotisations sociales incluses).



En dehors de ces frais, les dépenses principales de l’association en 2019 concernaient les loyers de notre local (8 %), les frais d’impression de Médiacritiques et de tracts (7 %) et les affranchissements (6 %).

Les autres dépenses sont composées de frais de natures diverses, chacune n’excédant pas 3 500 € : la location de salles pour des réunions publiques, les dépenses liées à la revue Médiacritiques, les commissions bancaires sur les paiements reçus, les frais d’hébergement du site Internet, les achats de marchandises pour la boutique, etc.


Pourquoi soutenir l’association ?


En 2019, nous avons :

  • édité quatre numéros de notre revue Médiacritiques (les 32 premiers numéros sont en accès libre et gratuit sur le site) ;
  • effectué 24 interventions dans des débats sur les médias et 3 dans des lycées ;
  • participé à 8 manifestations parisiennes et tenu des stands lors de 11 événements.

Ces activités n’ont pu exister que grâce aux contributions, bénévoles et financières, de nos sympathisant·e·s.


Comment soutenir Acrimed ?


Vous pouvez nous soutenir en adhérant à l’association Acrimed : le paiement de la cotisation vous permet d’être informé·e et de participer pleinement à la vie de l’association, et de la soutenir financièrement.

En complément ou non de l’adhésion, vous pouvez vous abonner à notre revue trimestrielle, Médiacritiques.

Enfin vous pouvez faire un don à l’association, soit ponctuellement (paiement sécurisé par carte bancaire, Paypal chèque ou virement) soit régulièrement (prélèvement automatique, chaque mois ou chaque année).


Quelle réduction fiscale ?


Pendant sept ans, entre 2010 et 2016, le ministère des Finances a contesté à Acrimed le droit de délivrer des reçus fiscaux. La cour administrative d’appel de Versailles nous a finalement donné raison, établissant notamment qu’« il n’est pas sérieusement contesté [que la mission de l’association] revêt un caractère d’intérêt général ».

Profitez-en donc ! Les cotisations et les dons à Acrimed ouvrent droit à une réduction d’impôt de 66 % [1] :

  • une adhésion ou un don de 5€ ne vous coûtera réellement que 1,70€ ;
  • une adhésion ou un don de 10€ ne vous coûtera réellement que 3,40€ ;
  • une adhésion ou un don de 30€ ne vous coûtera réellement que 10,20€ ;
  • une adhésion ou un don de 50€ ne vous coûtera réellement que 17,00€ ;
  • une adhésion ou un don de 100€ ne vous coûtera réellement que 34,00€.


- Faire un don à Acrimed

- adhérer à l’association


« Si un nouveau monde est possible, d’autres médias le sont aussi.
Pour qu’un nouveau monde soit possible, d’autres médias sont nécessaires !
 »

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

A la une

Le ministère de l’Intérieur n’a pas à mettre au pas les journalistes qui couvrent des manifestations

Un communiqué du SNJ. Crédit photos : Serge D’Ignazio

Appel à dons : pas d’« argent magique » pour Acrimed !

Nos seules ressources financières : votre soutien.

Actualité des médias : extrême droite plébiscitée, patrons de presse renfloués…

Du côté des programmes, des informations et des entreprises médiatiques (été 2020).