Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Exercices de pédagogie économique

En Bref

« L’interview éco » de France Info : service public ou service patronal ?

par Blaise Magnin,

Diffusée sur France Info du lundi au vendredi à 18 h 51 et 22 h 21, « L’interview économique » est dotée d’une orientation éditoriale très clairement et très étroitement délimitée : « Chaque jour, au micro de Jean Leymarie, journaliste de franceinfo, un grand acteur de l’économie française ou internationale commente les enjeux majeurs de l’actualité économique. Chefs d’entreprises, décideurs, hommes politiques... les invités de l’interview éco apportent leur regard sur l’information économique. »

Et il s’avère que Jean Leymarie s’applique à ne jamais déroger à cette ligne éditoriale. Dans son émission, en dehors des « grands acteurs », des « chefs d’entreprises », des « décideurs », et des « hommes politiques » nul autre n’a le droit de « commenter » et d’« apporter son regard » sur l’actualité économique…

Aucune chance d’y entendre de « petits acteurs » de la vie économique, simples salariés, artisans, travailleurs indépendants, intérimaires ou précaires, ni évidemment le moindre chômeur – dont chacun sait qu’ils se contrefichent et qu’ils ne sont en aucune façon concernés par « l’actualité économique » –, venir parasiter les voix expertes des entrepreneurs, des représentants patronaux et des technocrates qui se succèdent au micro. On notera tout de même qu’un économiste, un journaliste spécialisé ou un dirigeant syndical est invité de temps à autre pour servir de caution pluraliste à l’émission.

Ainsi, au cours des trois dernier mois, Jean Leymarie a réalisé 47 interviews, invitant [1] :
- 29 dirigeants d’entreprises ;
- 9 représentants patronaux ;
- 4 acteurs institutionnels ;
- 3 dirigeants syndicaux ;
- 1 économiste ;
- 1 journaliste économique (hétérodoxe).

Un programme qui ne dépareillerait pas sur BFM Business, dans Les Échos ou les pages saumon du Figaro. D’ailleurs, si Jean Leymarie cherchait à s’y faire recruter, sans doute ne s’y prendrait-il pas autrement… Mais là n’est pas la question. Jean Leymarie est libre de cultiver et de partager avec le public une passion particulière, presque obsessionnelle, pour les entrepreneurs. Même sur le service public.

Le problème est que l’on cherche encore dans la grille de programmes de la station une ou des émissions équivalentes où des militants syndicaux de base, des travailleurs ordinaires ou des économistes critiques trouveraient micro ouvert pour commenter l’actualité, faire part de leur expérience de l’économie, exposer leurs points de vue et leurs revendications… C’est donc la rédaction en chef qui est ici en cause en ce qu’elle renonce à faire exister un pluralisme élémentaire sur l’antenne de France Info.

En revanche, on ne peut dénier une certaine cohérence à la programmation de la station : « l’interview éco » complète utilement l’émission « C’est mon argent » qui offre chaque vendredi une tribune aux journalistes des Échos « Patrimoine » pour distiller leurs conseils en gestion et placements financiers à l’intention des auditeurs les plus nantis.

Décidément, France Info fait preuve d’un parti-pris bien peu respectueux du public pour traiter l’information économique !

Blaise Magnin



Annexe – Les invités de « l’interview éco » entre le 16 octobre et le 15 janvier

- Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture, attend “que Lactalis nous amène les preuves irréfutables qu’elle fait tout ce qui est nécessaire” (11/01/2018) ;
- Jean-Claude Mailly (Force ouvrière) : “Sur le contrôle des chômeurs, rien n’est arrêté” (10/01/2018) ;
- Stéphane Israël (Arianespace) : “Nous respectons nos engagements de lancements” (09/01/2018) ;
- Philippe Rodriguez (Bitcoin France) : “Le bitcoin est une nouvelle façon de penser le monde” (08/01/2018) ;
- Nicolas Lefebvre (Office de tourisme de Paris) : “On assiste vraiment à une très nette reprise du tourisme depuis un an” (22/12/2017) ;
- Pascal Viné (Coop de France) : “Quelques produits alimentaires seront plus chers et c’est juste” (21/12/2017) ;
- Claude Gruffat (Biocoop) : “On aura besoin de 60 000 producteurs de proximité en bio de plus dans les cinq ans” (20/12/2017) ;
- Privatisations : “Il n’y aura pas de grand soir” (Martin Vial, Agence des participations de l’État) (19/12/2017) ;
- Laurent Berger (CFDT) : “Cette politique d’immigration est inhumaine” (18/12/2017) ;
- L’économiste Gabriel Zucman : “En Europe, les inégalités ont moins augmenté qu’aux États-Unis” (15/12/2017) ;
- “L’offre d’Atos sous-évalue notre entreprise”, estime Philippe Vallée, directeur général de Gemalto (14/12/2017) ;
- Alain Mustière (Des Ailes pour l’Ouest) : “La population approuve Notre-Dame-des-Landes !” (13/12/2017) ;
- Benoît Chang (EuropaCity) : “Nous voulons réinventer le commerce” (12/12/2017) ;
- Olivier Campenon (Chambre de commerce franco-britannique) : “Le Brexit, c’est déjà demain” (08/12/2017) ;
- Steve Salom (Uber) : “À la fin de cette année, la moitié des chauffeurs ne pourra plus exercer” (07/12/2017) ;
- Enrique Martinez (Fnac Darty) : “Avec Carrefour, nous allons être encore plus puissants” (05/12/2017) ;
- Brexit : “des négociations de plus en plus probables” (Stéphane Boujnah, Euronext) (04/12/2017) ;
- Locations type Airbnb : les règles “font peur aux propriétaires” estime Timothée de Roux (Abritel-HomeAway) (01/12/2017) ;
- Edouard Dumortier (AlloVoisins) : “Les gens sont en train d’acquérir le réflexe de l’économie collaborative” (29/11/2017) ;
- Stanislas Niox-Chateau (Doctolib) : “Chaque mois, 12 millions de Français utilisent nos services” (28/11/2017) ;
- François Asselin (CPME) : “L’administration a plus une culture de sanction que d’accompagnement” (27/11/2017) ;
- Antoine Frérot (Veolia – Institut de l’entreprise) : “Nous formons chaque année plus de 10 000 apprentis et nous les embauchons en CDI” (24/11/2017) ;
- Franck Garnier (Bayer France) Rachat de Monsanto : Bayer n’a “pas trouvé d’alternative au glyphosate, malgré des ’centaines de millions d’euros’ de recherches” (23/11/2017) ;
- Pierre Gattaz (Medef) : “Contrôler les chômeurs, c’est les accompagner” (22/11/2017) ;
- Bertrand Barthelemy (Parkeon) : “L’avenir, c’est le digital pour pouvoir aller vite et que ce soit simple” (21/11/2017) ;
- Christiane Lambert (FNSEA) prône “une reconduction du glyphosate plutôt de 5 ans que de 3 ans” (20/11/2017) ;
- Laurent Kennel (Ofo) : “Nos vélos en libre-service rouleront à Paris dans quelques semaines” (17/11/2017) ;
- Pascal Pavageau (FO) : “Cette mobilisation n’est pas un échec !” (16/11/2017) ;
- Jean-Georges Malcor (CGG) : “Je ne crois pas que les fonds actionnaires vendront CGG” (15/11/2017) ;
- Henri Poupart-Lafarge (Alstom) : “Le recentrage d’Alstom est un succès” (14/11/2017) ;
- Sébastien Badault (Alibaba) : “La France doit tirer parti du tourisme chinois” (13/11/2017) ;
- David Soulard (Meubles Gautier) : “Pour bien exporter, il faut aller sur place” (10/11/2017) ;
- François Lucas (Coordination rurale) : “Sur le glyphosate, il faut sortir d’une approche binaire” (09/11/2017) ;
- Fabien Choné (Direct Energie) : sur le nucléaire, “Nicolas Hulot n’avait pas le choix” (08/11/2017) ;
- Didier Lamouche (Idemia) : “La biométrie permet d’éviter des attaques” (07/11/2017) ;
- Christian Chavagneux (éditorialiste) : “L’évasion fiscale est organisée de manière industrielle” (06/11/2017) ;
- Taxe exceptionnelle sur les entreprises : le vice-président du Medef dénonce une “forme d’injustice” (02/11/2017) ;
- Laurent Ledoux : “Dans les entreprises libérées, chacun doit se sentir respecté” (01/11/2017) ;
- Alain Thébault (Sea Bubbles) : “Pour les start-ups, en France, c’est compliqué” (31/10/2017) ;
- Marc Rennard (Orange) : “Orange Bank sera une vraie banque !” (30/10/2017) ;
- Allègement du soutien de la BCE à l’économie européenne : “Une assez bonne nouvelle” estime Vivien Lévy-Garboua (26/10/2017) ;
- Alain Dinin (Nexity) : “C’est une très bonne année pour Nexity et pour le secteur du logement en général” (25/10/2017) ;
- Pénurie de beurre : “Le problème c’est notre incapacité à avoir une rémunération à la hauteur” estime Dominique Chargé (FNCL) (24/10/2017) ;
- Sylvaine Parriaux (Admical) : “Les entreprises consacrent 3,5 milliards d’euros au mécénat” (23/10/2017) ;
- Stefano Moreni (Sothebys) : “Il y a eu une croissance énorme pour l’art contemporain” (20/10/2017) ;
- Bibop Gresta (HTT) : “À Toulouse, la construction d’Hyperloop commencera en février” (19/10/2017) ;
- Jean-Yves Grandidier (Valorem) : “Il faut obliger l’armée à cohabiter avec les éoliennes” (18/10/2017) ;
- Roland Héguy (UMIH) : “Dans la restauration, on a besoin des CDD !” (16/10/2017).

 
  • Enregistrer au format PDF

Souscription 2018Souscription 2018

Notes

[1Voir la liste des émissions en annexe.

A la une

Jeudi d’Acrimed avec Monique Pinçon-Charlot (vidéo)

Dominants, médias dominants et médiatisation de la pensée dominante.

Les jeux d’été d’Acrimed (3) : Brunet or not Brunet ?

Pour ce troisième et dernier volet des jeux d’été d’Acrimed, nous vous proposons de démêler le faux du vrai ! D’abord, parmi des annonces d’émissions d’Éric Brunet et ensuite, parmi des questions dont les (...)