Accueil > (...) > Le Magazine électronique

Le magazine électronique n°187

par Acrimed,




SOMMAIRE

1. Soutenez la critique des médias, soutenez Acrimed !
2. Sur le site d’Acrimed
3. Sur d’autres sites


En ce début d’année, Acrimed est présente sur de nombreux fronts. Outre nos articles, nos débats et initiatives, nous avons publié un livre sur le rôle des médias dans les élections : « Au nom de la démocratie, votez bien ! » aux éditions Agone. Nous avons également initié, avec plus de cinquante collectifs, une déclaration commune (à signer et à diffuser largement) pour une réappropriation démocratique des médias.

Dans ce combat inégal face aux tenants de l’ordre médiatique, nous avons besoin de vous ! C’est pourquoi nous avons lancé un appel à soutien. Comment y répondre ? En donnant, bien sûr. Ou encore – Acrimed étant d’abord et avant tout une association dont le combat est collectif : en adhérant ! Dons et cotisations ouvrent droit à déduction fiscale.

Un grand merci à celles et ceux qui ont déjà répondu à notre appel ! Vous contribuez à faire vivre une critique des médias indépendante et exigeante.



- Quand Patrick Cohen calomniait une invitée de la matinale de France Inter (22/03) – Un extrait du livre de Sabrina Ali Benali qui revient sur les intox de Patrick Cohen à son égard.

- Le Pen et les médias, de Jean-Marie en 2002 à Marine en 2017 (21/03) – Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’évolution du rapport aux médias des Le Pen (et réciproquement).

- Les chaînes télé déroulent le tapis rouge devant Marine Le Pen (19/03) – Retour sur une édifiante séquence de promotion médiatique.

- Les limites du fact-checking (extrait de Comment s’informer de Sophie Eustache) (15/03) – Extrait d’un livre qui constitue un tour d’horizon utile des coulisses des médias et de l’information.

- Actualité des médias : Ligue du LOL, perquisition à Mediapart, Radio France dans le viseur de la Cour des comptes… (14/03) – Du côté des programmes, des informations et des entreprises médiatiques.

- Les éditocrates éblouis par Macron... et en rage contre les gilets jaunes (13/03) – Selon que vous serez puissant ou misérable...

- Les violences policières mal traitées dans les médias dominants (11/03) – Les biais systématiques du « journalisme de préfecture ».


- C’était le journalisme des années Ligue du LOL (Télérama.fr, 01/03) - « N’empêche : nombre de recruteurs semblaient séduits par ces beaux parleurs. "Certains rédacteurs en chef s’en défendent aujourd’hui, mais ils ont pu recruter sur le nombre de followers. Ça a pu servir de valeur marchande autant que ça a pu freiner des débuts de carrière", dit Samuel Laurent du Monde.fr. »

- « Bon cul », « salope », « pétasse »… A « Vice », des mecs plus qu’ultras (Libération.fr, 12/03) - « Outre l’hypersexualisation des collègues féminines, les attestations fournies fin juin 2017 par les témoins mettent en évidence une mise à l’écart, voire une invisibilisation. Pauline expose "l’absence flagrante de volonté d’inclusion" des femmes : "Dès mon arrivée à Vice, j’ai ressenti la différence de traitement accordée aux femmes. Je n’ai reçu aucune invitation à déjeuner, à se joindre aux apéros organisés entre collègues ou aux matchs de ping-pong dans la cuisine." »

- Sexisme, violences sexuelles : non, « le Figaro » n’est pas épargné (CheckNews.fr, 12/03) - « Plusieurs cadres du quotidien conservateur avaient laissé entendre que seuls les médias de gauche étaient concernés par les différentes affaires de harcèlement des femmes dans les rédactions. Notre enquête montre le contraire. »

- A RMC, un cadre poussé vers la sortie après des comportements déplacés et misogynes (Streetpress, 06/03) - « Octobre 2018, le voilà ré-embauché. Louise est bouche bée. "C’est une blague ?!" Tout le monde est au courant des casseroles du bonhomme. "J’ai même entendu le chef dire ’Je me fous de ce qu’il fait, c’est le meilleur dans son domaine’. Traduction : il a sa bénédiction", balance Justine*, journaliste à RMC lors du retour de monsieur C. »

- 49 morts ne suffisent pas à David Pujadas et à LCI (Blog de Jérôme Martin sur Mediapart, 15/03) - « Politologues, démographes, économistes, sociologues ont apporté la preuve que le Grand Remplacement était un mensonge. Cela n’empêche pas LCI et David Pujadas d’inviter encore et encore Robert Ménard. »

- Le grand remplacement est en marche et l’absence de LBD est responsable du saccage des Champs-Elysées (Blog Ma Vie au poste, Télérama.fr, 18/03) - « "Je l’ai trouvée assez efficace." Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique de France Télévisions, analyse la prestation de Marine Le Pen jeudi soir dans L’émission politique. "J’ai trouvé qu’elle avait travaillé. J’ai trouvé qu’elle était dans le constat." »

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Filmographie - Des documentaires sur les médias et le journalisme (8) : de P à Q

Plus précisément : de « Le Pacte fragile » à « Qui sème la misère récolte la rage ».

Incendie de Notre-Dame : quand France Info balayait d’un revers de main le danger lié au plomb

En plus de sa rubrique « Vrai ou fake » dédiée au fact-checking, certains articles disponibles sur le site web de France Info ressemblent à s’y méprendre à de la « vérification des faits » : sélection (...)