Accueil > Critiques > (...) > Mobilisations des gilets jaunes (2018-2019)

Le Parisien atteint par des tirs de LBD ?

par Henri Maler,

L’abus de titraille peut nuire gravement à la qualité (et à la probité) de l’information.

Selon un rapport de l’IGPN présenté le jeudi 13 juin, l’utilisation des lanceurs de balles de défense (LBD) et grenades de désencerclement par les policiers a augmenté de plus de 200% en 2018 par rapport à l’année précédente : 19.000 munitions de LBD contre 6.300 en 2017.

Le Parisien, non content de classer cette information dans la rubrique « Faits divers » a initialement choisi de l’affubler de ce titre élégant [1] :



Ainsi ce ne sont pas les « forces de l’ordre », comme on les appelle, qui, sous la responsabilité du ministère de l’Intérieur, ont « fait exploser le nombre de tirs de LBD », mais les gilets jaunes.

Les journalistes en charge de la titraille se sont avisés de leur « dérapage » (comme on dit pour atténuer l’effet d’un tir de LBD) et ont corrigé :



Mais le lien de l’article mentionne toujours le titre original : http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-gilets-jaunes-ont-fait-exploser-le-nombre-de-tirs-de-lbd-13-06-2019-8092872.php

La première phrase de cet article de « fait divers » (on ne se lasse pas de le souligner) continue à attribuer les tirs aux manifestations et non aux forces chargées du « maintien de l’ordre » : « Les nombreuses manifestations ont provoqué une hausse inédite des tirs de Lanceurs de balles de défense et de grenades de désencerclement selon le rapport de l’IGPN présenté ce jeudi. »

Au titre militant du Parisien, on pourrait en opposer un autre, comme celui que suggère le compte @Ceux qui tiennent la laisse sur Twitter :



Henri Maler

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Signalé par plusieurs messages sur Twitter (dont celui de Raymond Macherel et celui de David Dufresne).

A la une

Retraites : Europe 1 en tenue de combat

Un mois de propagande sur la radio privée.

Pourquoi Acrimed ne rejoindra pas le Conseil de déontologie journalistique et de médiation

Une initiative loin de remplir les conditions minimales.

Actualité des médias : violences policières, grève à Radio France, déconfiture du CSA face à Bolloré…

Du côté des programmes, des informations et des entreprises médiatiques.