Accueil > Critiques > (...) > Sur l’affaire DSK

Affaire DSK (interlude) : France-Soir invite ses lecteurs à rencontrer Carmen

par Henri Maler, Julien Salingue,

Pendant « l’affaire DSK », les affaires continuent… Avant de revenir plus longuement sur les merveilles de journalisme, admirons l’exploitation commerciale de circonstance (et le bon goût) d’un quotidien qui tente de rivaliser avec les tabloïds états-uniens…

À l’image de nombre de ses confrères de la presse écrite, France-Soir a multiplié, ces dernières semaines, les « unes » tapageuses et les articles sensationnalistes. Le 9 juillet dernier, c’est le site du quotidien qui s’est distingué, en publiant un énième article au titre aguicheur, agrémenté d’une publicité, que les experts en marketing qualifient joliment de « contextuelle » [1] .

Puis, sous une photo de Dominique Strauss-Kahn, un article chaudement documenté.

Un article d’investigation… dans lequel France-Soir cite un autre quotidien, le New York Times, qui cite lui-même une « source policière sous le couvert de l’anonymat ». Diantre. Une enquête rondement menée…

... décorée par une publicité (insérée dans le corps de l’article et même pas présentée comme telle) pour une mystérieuse Carmen ou, plus exactement, pour e-Darling, un site de... rencontres.

Aguicher le client par une réclame pour une plate-forme de rencontres au milieu d’un article parlant d’un homme accusé de viol, il fallait y penser...

Julien Salingue et Henri Maler

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Pour une « formation » rapide, voir sur le site « Définitions Marketing »... Pour un autre exemple, voir « Bakchich ratisse très large dans « Lu, vu, entendu : C’était l’été », septembre 2009.

A la une

Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires

Une tribune de Rapports de force en soutien au journaliste Guillaume Bernard.

Dupont de Ligonnès. Jour 2 : l’autocritique médiatique n’aura pas lieu

Quand le « décodage » remplace l‘autocritique.

Dupont de Ligonnès : à France Info, le fait divers était presque parfait

La triste fin d’un fait divers cuisiné aux petits oignons.