Accueil > Critiques > (...) > Sur l’affaire DSK

Affaire DSK (5) : le meilleur du pire

par Henri Maler, Julien Salingue,

DSK arrêté, DSK menotté, DSK emprisonné, DSK libéré… Les quatre premières séquences de « l’affaire » ont donné, nous l’avons vu, du grain à moudre à la presse, et nous ont offert de grands moments de journalisme.
Décidés à exploiter au maximum le filon DSK, les médias continuent de nous offrir, alors qu’il n’y a plus grand chose à raconter (en attendant le 6 juin), de « l’information » en flux continu. Rivalisant d’imagination et de déontologie, ces alchimistes des temps modernes parviennent à transformer le néant… en rien.

Comme l’a relevé judicieusement, le 27 mai, le NouvelObs.com :

I. La femme de…

Et ce qui fit notamment l’affaire des nombreux médias, ce fut le drame d’Anne Sinclair.

Dès le 18 mai, la presse « people » s’emparait du sujet.

Voici prit un peu de retard. Il fallut attendre le 21 mai.

Sans oublier Paris-Match, qui s’y reprit à deux fois, le 18 et le 25 mai…

Tandis que du côté de certains féminins…

Elle, le 20 mai.


Dans la presse « généraliste » aussi, Anne Sinclair fut un bon filon…

Nouvelobs.com, 23 mai.


Même question à France Soir, qui ose décidément tout sur ses Unes (c’est même à ça qu’on les reconnaît) :

France Soir, 28 mai.


Au Monde, on est plus sérieux, et on manie les concepts (même si on ne voit pas très bien le rapport) :

Lemonde.fr, 27 mai.


II. Et l’autre femme ?

Une autre femme, la plaignante, bénéficia elle aussi – malgré tout ? – mais dans une certaine presse, et avec beaucoup moins d’empathie, du zèle des enquêteurs.

À l’image des avocats et détectives embauchés par DSK, évoqués par lepoint.fr le 20 mai :

Deux jours plus tard, la même journaliste s’inspirait visiblement des « fouines » :

Le JDD du 22 mai fouinait également :

Tandis que Libération, le 25, débusquait… la traque :

Les meilleurs limiers firent le déplacement en Guinée, plus nombreux sans nul doute que s’il y régnait une très ordinaire famine.

C’est ainsi que lexpress.fr nous offrit, le 26 mai, une investigation exclusive et exotique :

Et que leparisien.fr releva le gant, le même jour, avec en prime une vidéo :

III. Mais DSK dans tout ça ?

Souvenez-vous : quand DSK était en prison, rien ne nous fut épargné sur les détails de son incarcération. Comme sur libération.fr le 18 mai :

Et lorsque DSK quitta la prison, on ne nous épargna rien de la recherche d’un nouveau domicile. La nouvelle maison de DSK permit ainsi de combler le vide (avec du vide ?). Grâce notamment à la vidéo fournie par l’agence de location, les lecteurs avides de sensation purent en effet, le 26 mai, prendre connaissance de cette humble demeure :

- En photos (nouvelobs.com) :

- En 3D (lefigaro.fr) :

- En vidéo (libération.fr) :

- En interview… de l’architecte (leparisien.fr) :

- En question existentielle (nouvelobs.com) :

Nouvelobs.com, 27 mai.


- En polémique :
Ce luxe, nous dit-on, a « fait polémique » et suscité un grand « malaise », que France Soir mit en scène avec une fine ironie, le 27 :

- En sondage–bidon (site de BFMTV) :

- Et en rien (JT de 13h, France 2, 26 mai) :

« Pas question, en revanche, d’aller dîner dans les restaurants branchés de ce quartier, il y a, par exemple, le bar à sushis de l’acteur Robert de Niro, mais si DSK a envie de manger du poisson cru, il devra se faire livrer ».

* * *


Pour couronner le tout, la moindre information, « de source proche de l’enquête », présentée comme dûment établie par la presse états-unienne, est recyclée à grand renfort de conditionnels qui conditionnent et, parfois d’indicatifs qui indiquent… que ce qui n’est encore qu’une rumeur et qui le restera peut-être est une information digne de foi. Ainsi de ces traces d’ADN qui méritent bien... des publicités sur Google :

Et comme le pire du pire est toujours possible, mais peut encore s’améliorer, gloire au Point qui a accompli la plus improbable des synthèses :

Lepoint.fr, 28 mai.


À suivre, hélas…

Julien Salingue et Henri Maler

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Nouveau : Nicolas Demorand accueille avec enthousiasme les critiques !

L’éditocrate aurait-il changé ?

Islamophobie : la surenchère complice des médias dominants

Un tract pour la « Marche nationale contre l’islamophobie » (10/11 à Paris)

Réponse à NewsGuard, arbitre auto-désigné des élégances journalistiques

NewsGuard, nouvelle entreprise auto-investie de l’arbitrage des élégances journalistiques et version états-unienne du Décodex, « évalue » depuis mai dernier les sites web français, reprenant le même (...)