Accueil > Critiques > (...) > Le Monde persévère... (2002-2004)

Affaire Alègre : trois mises en examen au Monde

Jean-Marie Colombani, directeur de la publication du Monde, et deux journalistes, ont été mis en examen pour diffamation, à la suite d’un article publié le 17 juin 2003 dans le cadre de l’affaire Patrice Alègre, rapporte une dépêche AFP du 6 février 2004.

Dans cet article, Jean-Paul Besset, alors correspondant du journal à Toulouse - nommé le mois suivant directeur adjoint de la rédaction du Monde -, et Nicolas Fichot (pigiste, selon l’AFP), avaient fait état de " témoignages " à propos de " soirées sadomasochistes accompagnées d’actes de torture " dans une maison de Mauzac (Haute-Garonne) baptisée " la maison du lac de Noé ". Lire ici-même De Toulouse au Portugal : Le Monde et l’autocritique des autres.

La plainte émane de la famille du propriétaire de la maison à l’époque, indique l’AFP.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017.

Appel à dons : le compte n’y est pas… Acrimed a encore besoin de vous !

Le 9 mars dernier, nous vous alertions sur nos faibles ressources financières et lancions un appel à dons afin de poursuivre nos activités, nos publications et nos interventions publiques. (...)

Christophe Barbier, ou les leçons de journalisme d’un éditocrate militant

Christophe Barbier ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.