Accueil > Critiques > (...) > Journalisme et politique

En Bref

Un plateau de LCI se paye Jean-Luc Mélenchon

par Blaise Magnin,

Mardi 16 octobre, une série de perquisitions visait la France insoumise et les domiciles d’un certain nombre de ses responsables. Dans le journal de LCI le samedi 20 octobre à 18h, six intervenants étaient convoqués pour évoquer l’affaire. Six intervenants hostiles dont les propos étaient soutenus par des bandeaux pour le moins suggestifs [1] :



Quoi que l’on pense des contrefeux allumés par Jean-Luc Mélenchon et ses proches à la suite de ces perquisitions, et notamment de ses déclarations à l’encontre des médias et des journalistes que l’on ne saurait confondre avec la critique des médias telle que nous la pratiquons, on ne peut que constater l’absence de pluralisme sur ce plateau de LCI… qui donne le ton de la couverture à sens unique de ces événements dans les chaînes d’info en continu. Couverture sur laquelle nous aurons bientôt l’occasion de revenir plus en détail.

Blaise Magnin

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Montage collecté sur Twitter.

A la une

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017.

Appel à dons : le compte n’y est pas… Acrimed a encore besoin de vous !

Le 9 mars dernier, nous vous alertions sur nos faibles ressources financières et lancions un appel à dons afin de poursuivre nos activités, nos publications et nos interventions publiques. (...)

Christophe Barbier, ou les leçons de journalisme d’un éditocrate militant

Christophe Barbier ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.