Accueil > Critiques > (...) > Enquêtes sur le Courrier Picard

Sur Le Courrier picard : un dossier du journal Fakir

Les notables picards veulent la peau de "Fakir". "Le Courrier picard" leur prête la main avec zèle.

Fakir, " Pour un canard bien vivant, en Somme ", est un journal diffusé dans ce département qui annonce clairement son identité : " Ce journal n’est lié à aucun parti, aucun syndicat, aucune institution. Il est fâché avec tout le monde ou presque ".

La preuve ? L’ex-maire d’Amiens, Gilles de Robien leur recommande : " Allez exercer votre métier ailleurs "… tandis que son premier adjoint leur intente deux procès. Autant que le chef de locale du Courrier picard. Les procédures judiciaires relèvent du réflexe d’autodéfense pour ces notables, peu habitués à se voir contestés par des enquêtes aussi irrévérencieuses que précises.

L’objectif ? Réduire Fakir au silence par des condamnations financièrement très lourdes.

Le prétexte ? " L’honneur " des très honorables… L’auxiliaire ? Le Courrier picard , situation de monopole dans la Somme, qui prête subsides et avocat.

Le Courrier picard auquel Fakir, dans son numéro 11, d’octobre 2002, a consacré un dossier que nous reproduisons ici avec leur autorisation.

- En saluant le courage intrépide des rédacteurs du Fakir, qui n’ont pas hésité à plonger en eau profonde pour suivre "en direct " le naufrage d’un quotidien régional.

- En invitant à la solidarité avec Fakir : un abonnement simple ne vous coûtera que 16 euros ; un abonnement militant : 45 euros. A adresser à l’association Fakir, 34, rue Pierre Lefort 80000 Amiens.

Vous pouvez leur écrire : fakir@nnx.com et consulter bientôt leur site Internet : on vous préviendra.

Vous ferez sûrement tout cela après avoir lu ce dossier consacré au Courrier picard.

1. Courrier picard : le naufrage tranquille.

2. Courrier picard : La voix de sa banque ?

3. Courrier picard : une heure à bord du koursk régional.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Européennes : Macron envahit la presse régionale, avec la bénédiction des rédactions

Servilité et pluralisme en berne dans la PQR.

Gilets jaunes : Sonia Devillers défend Radio France et élude la critique des médias

Autocritique impossible sur France Inter : rebelote.

6 juin à Paris - Médias et gilets jaunes : pour une information indépendante !

Une réunion publique organisée avec des gilets jaunes et des journalistes indépendants.