Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > "Déontologie ?" Pratiques et transgressions

En Bref

Noëlle Lenoir, présidente du Comité d’éthique de Radio France s’amuse sur Twitter

par Denis Souchon,

Ainsi que nous nous en étonnions il y a peu, le Comité d’éthique de Radio France comporte quelques personnalités, comme Isabelle Giordano et Gilles Leclerc qui tout au long de leur carrière ont semblé faire peu de cas de la déontologie professionnelle en s’adonnant avec entrain aux délices des ménages.

En nous intéressant à la présidente de ce Comité d’éthique, Noëlle Lenoir [1], quelle ne fut pas notre surprise de constater que l’ex-ministre, n’hésitait pas à manier le sarcasme sur Twitter :



C’est bien connu : les agents de nettoyage sont paresseux, et en tant que membre éminente de la noblesse d’État, si familière de leur métier, Noëlle Lenoir est bien placée pour s’autoriser cette petite saillie ironique ! Un message dont on ne saurait dire s’il a une vocation humoristique ou s’il témoigne des pensées profondes de son auteur… Mais dans un cas comme dans l’autre, il paraît pour le moins incompatible avec la présidence de quelque instance publique que ce soit, et a fortiori du « Comité d’éthique » d’un média de service public !

Denis Souchon

 

Notes

[1Nous reviendrons sur son parcours dans quelques jours.

A la une

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.