Observatoire des media

ACRIMED

En Bref

Gilles Leclerc, réputé pour ses « ménages », recruté au « Comité d’éthique » de Radio France

par Denis Souchon,


Le 3 avril 2017 le médiateur de Radio France nous apprend la « création du Comité d’éthique de Radio France » et nous explique que « le Comité relatif à l’honnêteté, à l’indépendance et au pluralisme de l’information et des programmes de Radio France [– c’est son nom officiel –] a été créé en application de la loi du 14 novembre 2016 [1] et de son décret d’application du 21 mars 2017. Il vise à renforcer la liberté, l’indépendance et le pluralisme des médias. (…) Ce comité est composé de cinq personnalités indépendantes nommées pour trois ans, et dont le mandat est renouvelable. »

Ce 29 novembre nous relevions que parmi ces « personnalités indépendantes » [2] figurait Isabelle Giordano, une journaliste réputée pour ses « ménages ». Que nos lecteurs, les personnels et auditeurs des stations de Radio France se rassurent, l’ex-présentatrice des bandes-annonces de films sur Canal + n’est pas le seul membre de ce « Comité d’éthique » à s’être adonné à des activités ménagères : son collègue Gilles Leclerc n’a rien à lui envier en la matière.

Après avoir quadrillé les médias (RMC, RTL, Antenne 2, France 3, France 2, Public Sénat dont il fut le président de 2009 à 2015) pendant plus de 40 ans, il a décidé en 2015 de faire fructifier sa notoriété, son carnet d’adresses et sa connaissance indigène du monde médiatique en fondant et en prenant la présidence «  d’une société de conseil en communication » nommée, sans aucun narcissisme, « Gilles Leclerc Conseil ».

Voici une série d’exemples montrant que Gilles Leclerc est lui aussi un spécialiste des ménages [3] :

- Il est prévu que le 9 janvier 2018 Gilles Leclerc soit l’animateur des tables rondes d’« une matinée d’échange sur la médiation en France et en Europe » organisée par « le médiateur national de l’énergie » [4].

- Le jeudi 8 juin 2017 il était l’«  animateur de la conférence » de la « 8ème journée CCR CAT ».

- Les 22 et 23 novembre 2016 il était à l’affiche en tant qu’animateur du colloque « Le SGDSN, 110 ans au service de la défense et de la sécurité de la France » [5].

- En 2015 et 2017 il a animé « Les universités du goût ».

- Le 10 juin 2014 il était annoncé comme porte-micro d’Alain Juppé lors d’un débat de la « Mission Ecoter ».

- En 2011, 2012, et 2013, il jouait au « modérateur » lors des « Rencontres économiques » du « Cercle des économistes ».

- Il a animé une table-ronde à l’université d’été du Medef diffusée sur LCP en 2012 alors qu’il présidait Public Sénat.

***

Surveillés par un tel « comité d’éthique », les journalistes de Radio France adeptes des « ménages » pour arrondir leurs fins de mois peuvent envisager la suite de leur carrière « ménagère » avec sérénité : de glorieux anciens veillent – en toute déontologie !

Denis Souchon

 
  • Enregistrer au format PDF

Souscription 2018Souscription 2018

Notes

[3Une activité dont l’analyse occupe une rubrique spécifique sur notre site et dont la définition peut s’énoncer ainsi : « Dans le jargon de la profession, les “ménages” désignent notamment les prestations des journalistes qui mettent leur notoriété au service d’une entreprise privée ou d’une institution publique pour animer des débats en tous genres. Ces activités, surtout quand elles sont rémunérées, sont, en principe, interdites par les codes de déontologies, mais les transgressions sont tolérées... surtout par ceux qui bénéficient ou espèrent bénéficier de “ménages”. »

[4Le site de ce « médiateur » nous apprend à propos de Gilles Leclerc qu’il « enseigne dans plusieurs écoles la communication publique et l’influence ».

[5Le SGDSN est le Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale.

A la une

Mobilisations étudiantes : les éditocrates face au péril jeune

Morgue, mépris et stupeurs des tauliers médiatiques face aux mobilisations des universités

Interview présidentielle : les éditocrates réclament la soupe !

Concert d’éditocrates pour un journalisme d’apparat.

Halte à la loi secret des affaires !

Pétition - Loi sur le secret des affaires : ne laissons pas les entreprises et les banques d’affaires imposer la loi du silence !