Accueil > Critiques > (...) > Les suites visibles de "la face cachée"

Licenciement à « Arrêt sur Images » : précisions

Suite à la publication de l’article intitulé « Daniel Schneidermann, licencieur licencié », nous avons reçu une lettre de Vincent Lamy, PDG de Riff. Nous la publions bien que notre article ne se prononce pas vraiment sur le fond. Comme cette lettre précise les motifs invoqués pour licencier Perline, nous avons demandé à celle-ci de nous préciser brièvement à son tour sa position. Ce sera tout, en ce qui nous concerne, jusqu’au jugement... sauf imprévu.

Une lettre de Vincent Lamy, PDG de Riff

Messieurs,

Ce n’est pas « la participation passée » de Perline à une association, que nous évoquons comme motif de licenciement, participation en elle-même parfaitement légitime mais « le fait de dissimuler » cette appartenance, aussi bien à ses employeurs qu’aux internautes du forum d’Arrêt sur Images. Il ne s’agit d’ailleurs pas du motif principal.

Le motif principal et déterminant de ce licenciement est la censure, par Perline, d’un message du forum d’Arrêt sur Images dévoilant cet engagement militant, censure en contravention totale avec les règles de fonctionnement du forum.

Pour le reste, nous nous en remettons aux décisions de justice.

Vincent Lamy

Une réponse de Perline

Mon appartenance passée au Réseau Voltaire est tellement dissimulée qu’il suffit d’aller sur mon site pour constater que l’association a participé mensuellement à mon émission hebdomadaire sur Radio Libertaire durant quatre ans...

L’effacement de messages est clairement prévu par la charte des forums de France 5 (lien périmé. acrimed, juin 2010), que j’ai parfaitement respectée.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Médias et élections présidentielles, par Mathias Reymond (vidéo)

Présentation et débat autour du livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! »

Apologies médiatiques : Bienvenue chez Moix

Passe-droits et connivences dans le landerneau médiatique.

Salaires des profs : le grand n’importe quoi médiatique

Retour sur un cas exemplaire d’instrumentalisation de chiffres « officiels »