Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > « Indépendance » ? Sanctions et licenciements

Liberté d’expression des journalistes : La Croix suit l’"exemple" du Le Monde

Le quotidien La Croix a licencié un journaliste qui mettait en cause dans un livre la couverture de la guerre en Irak par son journal, indique l’AFP le 17 décembre.

Dans son livre La guerre à outrances. Comment la presse nous a désinformés sur l’Irak, paru en octobre (Calmann-Lévy), Alain Hertoghe analyse le traitement par cinq quotidiens français (La Croix, Le Monde, Le Figaro, Libération et Ouest-France) des débuts de la guerre américaine en Irak (voir notre rubrique L’Irak et la guerre américaine).

" L’intéressé a confirmé à l’AFP avoir reçu lundi sa lettre de licenciement avec effet immédiat. Bruno Frappat, directeur du quotidien et directeur général du groupe Bayard, s’est refusé à tout commentaire.
La réunion le 10 novembre d’une commission paritaire amiable n’a pas permis de trouver de solution, a-t-on appris de sources concordantes. "

" En octobre, Le Monde a licencié son chroniqueur Daniel Schneidermann en raison des critiques contre le quotidien contenues dans son ouvrage Le Cauchemar médiatique (Denoël) " (voir notre rubrique Les suites visibles de "la face cachée").

Bruno Frappat est ancien directeur de la rédaction du Monde (lire Les coulisses de la conquête du Monde).

A l’heure où nous mettons en ligne, ni les organisations de journalistes ni Reporters sans frontières n’ont encore réagi.

 
  • Enregistrer au format PDF

Souscription 2018Souscription 2018

A la une

Souscription 2018 : le sprint final !

Il ne vous reste plus qu’une semaine pour participer…

John McCain dans les médias français : l’engouement pour une blanche colombe !

De la « peopolisation » à la canonisation du sénateur républicain : misère de l’information internationale.

John McCain et le Washington Post : un hommage et des omissions (Fair)

Le Washington Post loue la contribution de John McCain aux « droits de l’homme » en l’illustrant par une photo où il se tient à côté d’un nazi.