Accueil > Critiques > (...) > Le "bagagiste de Roissy"

Dans "Le Canard enchaîné" (15 jan. 03)

"Bagagiste de Roissy" (2) : Le terroriste était presque parfait

Arrêté fin décembre 2002, un " bagagiste de Roissy " était soupcçonné d’être un " terroriste islamiste " après qu’on ait découvert des armes dans le coffre de sa voiture. Finalement, il a été innocenté après dix jours de garde à vue. " Dix jours pendant lesquels quelques confrères n’ont pas été rongés par le doute ", commente Le Canard. Voici par exemple quelques titres du Parisien publiés pendant cette période.

Le bagagiste de Roissy transportait des explosifs

Le bagagiste de Roissy avait une bombe prête à l’emploi

Les enquêteurs recherchent des complices du bagagiste

Le bagagiste de Roissy confondu par son portable

VSD se faisait plus perspicace :

Un parcours lisse : inquiétant (sic)

Le principal témoin à charge ayant dévoilé une machination, Le Parisien "effectuait alors un spectaculaire virage sur l’aile", commente Le Canard, citant ces titres :

L’hallucinant complot

Quinze jours d’une folle enquête

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017.

Appel à dons : le compte n’y est pas… Acrimed a encore besoin de vous !

Le 9 mars dernier, nous vous alertions sur nos faibles ressources financières et lancions un appel à dons afin de poursuivre nos activités, nos publications et nos interventions publiques. (...)

Christophe Barbier, ou les leçons de journalisme d’un éditocrate militant

Christophe Barbier ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.