Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Journalistes et auteurs

Devinettes de 1999

Promotion d’un journaliste romancier inconnu

Trois devinettes sur une promotion et des connivences inattendues

Trois devinettes sur une promotion et des connivences inattendues

- Devinette n°1

Quel est le beau roman que Christine Ockrent a conseillé à "ses" téléspectateurs, dans son émission du dimanche 23 mai 1999 sur FR3 ?

Réponse : le dernier ouvrage de Philippe Labro.

Question subsidiaire : pourquoi est-elle parvenue à nous arracher un sourire ?

- Devinette n°2

La scène se passe au "20 heures" de TF1. Claire Chazal rend compte de la Manifestation Stop la violence. Elle précise que la violence est devenue "un souci aussi pour les parents et les adultes qui cherchent des solutions". Et Claire Chazal d’enchaîner : "Un romancier s’est penché sur le problème à sa manière".

Question (angoissée) de l’internaute : quel est ce romancier ?

Réponse (murmurée) par Claire Chazal : "Philippe Labro explore dans un roman les états d’âme des adolescents d’aujourd’hui et donne sa vision de la société".

Ne serait-ce que pour ces raisons, cela méritait bien un reportage : la rubrique littéraire du "20 heures" de TF1 est connue pour sa fréquence et ses audaces.

- Devinette n°3

Ce fragment - il faut l’avouer - nous avait échappé. C’est un article acide - intitulé "Promotions" - qui a remédié a notre distraction. Comme le dit son auteur : "La promotion littéraire emprunte parfois des chemins inattendus". Et le même auteur risque d’étranges insinuations : "Le romancier de Claire était (...) accessoirement - mais Claire n’eut cure de le préciser pour ne pas compliquer les choses - le directeur des programmes de la station de radio RTL (...).".

Question : Quel est cet auteur malicieux ?

Réponse : Daniel Schneidermann, dans Le Monde Télévision, Dimanche 6-Lundi 7 juin 1999, p. 2.

Décidément la critique des médias emprunte parfois des chemins inattendus …

 

A la une

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.

La subordination du journalisme au pouvoir économique

Dépolarisation et verticalisation du champ journalistique