Accueil > Critiques > (...) > Après le départ de Laure Adler (2005-2010)

Tract

« OPA de Laure Adler sur les chaînes de Radio France » (SNRT-CGT)

Le 26 août 2005, Laure Adler, remplacée à la direction de France Culture par David Kessler, présentait pour la dernière fois la « grille » de la station. Productrice et présentatrice du magazine « Permis de penser » sur Arte et bénéficiaire de la chronique « Info poche » créée en cette rentrée sur France Info, elle s’octroie l’émission « A voix nue » sur l’antenne de ... France Culture.

Nous publions ci-dessous un tract du SNRT-CGT de Radio France (Acrimed)

Directrice indéboulonnable sous plusieurs présidences, Laure Adler a su s’imposer en donnant des gages à tous les courants politiques dominants.

Ex Directrice, elle boucle la grille de rentrée en se faisant une place de choix !

Laure Adler s’offre la tranche de programme quotidienne, prestigieuse et ouvrant à de sérieux droits d’auteurs : « A voix nue ! »

Au-delà de la manière, le fond :

Comment peut-on accepter qu’une émission, bien collectif de France Culture et rare espace offert aux producteur(e)s tournants, se voie appropriée par une seule productrice ?

Alors que cette émission exigeante nécessite une profonde connaissance de l’œuvre et de la personnalité, peut-on supposer qu’une productrice omniprésente sur les chaînes de Radio France (France Info, Le Mouv’, France Culture), de la télévision et de l’édition, aura l’investissement nécessaire ?

La connivence « people » ne va-t-elle pas remplacer la connaissance ? La superficialité remplacera-t-elle la profondeur ?

Laure Adler aurait-elle décidé de gagner sa place aux livres des records ?

Paris, le 29 août 2005

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Actualité des médias : Affaire Pegasus, condamnation de France TV, départs en pagailles dans les médias Bolloré…

Du côté des programmes, des informations et des entreprises médiatiques.

Médias de classe, haine de classe

Un extrait du « Nouveau Monde. Tableau de la France néolibérale ».