Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > « Indépendance » ? Pressions, censures et collusions

Sur la toile

Mai 68 connais pas. Arte déprogramme à nouveau

La déprogrammation des émissions dérangeantes est-elle en passe de devenir une spécialité d’Arte ? Après le documentaire « Jenine, Jenine » de Mohammed Bakri (Lire : Arte déprogramme un documentaire sur Jénine »), la chaîne déprogramme le film de Willam Klein sur Mai 68.

L’Arsène [lien périmé, mars 2010], sous le titre « Grands soirs et petits matins : le film que France Télévision a décidé de censurer ! » rapporte :

« La chaîne de télévision publique ARTE, qui a acquis les droits du film de William Klein sur "Mai 68", avait prévu de le diffuser en prime-time. Mais, pour ne pas donner des idées aux manifestants de "Juin 2003", la programmation du film a été annulée in-extremis.

Mai 68 : les pavés parisiens sont aux mains des étudiants et des ouvriers. Derrière sa caméra, le célèbre photographe William Klein filme, et collectionne des dizaines d’heures de rushes pris sur le vif des événements. 1978 : dix ans plus tard, à partir de ces rushes, William Klein monte un film qui reste à ce jour l’un des documents les plus précieux sur Mai 68. 2002 : la chaîne de télévision publique ARTE achète les droits du film de William Klein, l’édite immédiatement en DVD. (...) »

 

A la une

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.