Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Pieuvres transnationales : Edipresse et Ringier

Le groupe Ringier AG

par Roger Raemy,

L’entreprise Ringier AG est une des deux pieuvres basées en Suisse. Elle étend son empire en Europe de l’Est et en Asie. Toutefois, l’essentiel de son chiffre d’affaire est réalisé en Suisse.

Nous esquissons ici un début d’analyse de la pieuvre Ringier AG à partir de son propre rapport annuel de l’année 2003. Les informations entre crochet et en italique ne figurent pas dans le rapport annuel de Ringier.

Les propriétaires et les dirigeants

Les propriétaires de cet empire de presse sont : Mme Evelyn Ling-Ringier, Mme Annette Ringier et M. Michael Ringier.

Le conseil d’administration de Ringier est composé de :

- M. Michael Ringier (président),

- Dr. Uli Sigg (vice-directeur)
[membre d’honneur de la chambre de commerce Suisse-Chine, qu’il a lui-même fondée en 1980, également ancien ambassadeur en Chine ]

- M. Oscar Frei,
[président de Infront Sports & Media AG - Zug.
“Infront, the international sports marketing company that handles the broadcasting of the FIFA World Cup™, has its corporate headquarters in Zug, Switzerland. It employs more than 80 people and has additional offices in Kreuzlingen (Switzerland), Ipswich (United Kingdom) and Helsinki (Finland).”
Source : site de Infront ]

- M. Jan O. Froshaug,
[ex-directeur d’une pieuvre de médias scandinave Egmont, elle est aussi active en Hongrie, Bulgarie, Roumanie ...]

- Dr. Hans-Olaf Henkel
[ex-président de la fédération allemande de l’industrie (BDI) ; président d’IBM Europe. Presently, Dr. Henkel is a member of numerous Supervisory Boards, such as IBM Deutschland, AUDI AG and Continental AG as well as co-founder of the German-Japan Initiative, for which he was highly awarded by the Japanese Government and other organisations. He is also Chairman of the Board of Deutsche Industriebank AG (IKB) and took on a Visiting Professorship at the University of Mannheim, Germany. Dr Henkel also is Senator of the "Max-Planck-Gesellschaft", as well as of the "Wissenschaftsgemeinschaft Gottfried Wilhelm Leibniz", two leading institutions promoting scientific research in Germany [1]. Il a reçu le Cicero-Rednerpreis 2001. Cicero est ...le magazine allemand de Ringier [2]. ]
- M. Martin Werfeli (secrétaire).

Le chiffre d’affaire 2003

Le groupe Ringier a réalisé un chiffre d’affaire de 1,01 milliard de francs suisse en 2003 soit 665,2 millions d’Euro. 73,2% de ce chiffre d’affaire a été réalisé en Suisse, 22,5% en Europe centrale et de l’Est et 4,3% en Asie. Malgré une baisse de 2,2 % par rapport à 2002, le groupe affiche une hausse de son résultat net d’impôt de 10,2% à 43,2 millions de francs suisses.

Le groupe en Suisse

Le groupe Ringier possède en Suisse :

100% de :

Addictive Productions AG - Zürich
Bolero Zeitschriftenverlag AG - Zürich
Investhaus AG - Zürich
Mediamat AG - Zürich
Rincovision AG - Zürich
Ringier Print Adligenswil AG - Adligenswil - imprimerie
Ringier Print Holding AG - Zürich
Ringier Print Zofingen AG - Zofingen- imprimerie
Zürcher Druck + Verlag AG - Zoug

85% de

Previon AG - Zofingen
SMI Schule für Medienintegration AG - Zofingen

80% de

JRP Ringier Kunstverlag AG - Zürich

50% de

Betti Bossi Verlag AG - Zürich
Le Nouveau Quotidien ERL SA (actionnaire du journal Le Temps ) Lausanne
Sat.1 (Schweiz) AG - Zürich - télévision.

45% de

2R Media SA - Locarno

44% de

Good News Productions AG - Zürich - organisateur de concerts.

33% de

Teleclub AG - Zürich
SMD Schweizer Mediendaten-bank AG - Zürich

30% de

PresseTV AG - Zürich

25% de

PrintOnline AG - Schlieren

20% de

Schober Direct Media AG - Bachenbülach

18% de

Radio Pilatus AG - Lucerne - radio.

Dans cette liste, tous les secteurs médiatiques sont représentés. De la presse quotidienne à la TV en passant par la radio, le groupe Ringier est a même de diffuser, de produire ou d’influencer les contenus sur tout le spectre médiatique. Quand on sait qu’il détient une position dominante en Suisse allemanique qui comprend deux tiers de la population suisse, on comprend l’importance que ce groupe peut avoir en Suisse.

C’est Ringier qui détient notamment en Suisse alémanique (partie germanophone) le quotidien de boulevard Blick dont le tirage contrôlé est de 275’275 exemplaires, les deux hebdomadaires SonntagsBlick avec un tirage de 300’300 et Schweizer Illustrierte avec un tirage de 251’550 ; en Suisse romande (partie francophone) les deux hebdomadaires, L’Illustré avec un tirage de 92’150 et l’Hebdo avec un tirage de 47’085, le magazine « féminin » edelweiss avec un tirage 24’333 et le gratuit tessinois (partie italophone) il caffè avec un tirage de 51’117. Tous ces tirages sont à mettre en rapport avec la population helvétique qui ne compte que un peu plus de 7 millions de personnes.

Le groupe dans l’Union européenne

100%
Ringier Publishing GmbH, Munich, - Allemagne.

100%
Ringier France SA, Paris, - France.

100%
Ringier CR a.s., Prague - République Tchèque.
Ceskoslovensky Sport s.r.o., Prague
Ringier Print Praha a.s., Prague
Ringier Print s.r.o., Ostrava

27%
PNS a.s., Prague

100%
Euroskop-Ringier a.s., Bratislava- Slovaquie.
Vydavatelstvo Casopisov a Novin s.r.o, Bratislava

100%
Ringier Kiado Kft, Budapest - Hongrie.
Ringier Print Budapest Rt.

50%
Europress Kft.
Nepszadadsag Rt. (+17,64% à confirmer par la commission de la concurrence)
Euromedia Bt.

100%
Ringier Romania s.r.l, Bucarest - Roumanie.
Express s.r.l, Bucarest
S.C. Editura Sportrom s.r.l., Bucarest

50%
S.C. Editura Bauer s.r.l.

Le groupe ailleurs dans le monde

- Serbie

74,9%
Blic Press d.o.o., Belgrade
Blic Marketing d.o.o., Belgrade

- Chine :

100%
Ringier Pacific Ltd., Hongkong
Ringier Print (HK) Ltd., Hongkong

50%
Beijing Ringier International Advertising Co., Ltd., Beijing

- Vietnam :

51%
Adnet Co. Ltd., Hanoï

 

A la une

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.