Accueil > Critiques > (...) > Journalisme et politique

Le Monde forme le gouvernement

par Patrick Lemaire,

31 mars 2004. La composition du gouvernement " Raffarin 3 " doit être annoncée en fin d’après-midi. Le Monde, qui " boucle " en fin de matinée, ne peut pas s’empêcher d’anticiper. Avec pertes et fracas.

D’un contre-pouvoir, Le Monde est devenu un pouvoir, avancent Pierre Péan et Philippe Cohen [1]. Tandis que pour Bernard Poulet [2], " s’est affirmée la volonté du quotidien d’être l’acteur central de la scène politique (...) Ainsi, de contre-pouvoir, Le Monde est-il devenu un "anti-pouvoir". Comme l’antimatière qui absorbe tout, cet antipouvoir veut avaler tous les pouvoirs, les renvoyer au néant. "

C’est donc Le Monde, " le " Pouvoir, qui, le 31 mars 2004 (dans son édition du... 1er avril !), proclame la composition du nouveau gouvernement, avant l’annonce " officielle " (des pouvoirs résiduels...).

Sarkozy à l’Economie, Villepin à l’Intérieur (avec Copé), Barnier aux Affaires étrangères, Borloo au social, Fillon à l’Education... Le gouvernement du Monde recoupe en gros celui présenté en fin de journée par l’Elysée.

Mais le quotidien titre (sur quatre colonnes, p. 10) :

" Renaud Dutreil, un proche d’Alain Juppé nommé à la justice ".

Manque de pot, Perben reste Garde des sceaux... Dutreil se retrouve en fait à la Fonction publique.

Le Monde voit Darcos à l’Agriculture, c’est Gaymard qui y reste...

Le Monde s’épanche longuement sur les tractations avec l’UDF, pour suggèrer finalement qu’il n’y aura pas de ministre issu de cette formation. Or, Gilles de Robien reste ministre de l’Equipement et des Transports.

Le " journalisme border line " : c’est ce que diagnostique Bernard Poulet dans Le Pouvoir du Monde. " C’est une manière de faire de l’information "en prenant des risques" ", c’est-à-dire publier des "révélations" sans disposer de preuves : parfois ça passe, parfois ça casse. " Ce genre de procédé est le résultat inévitable de la volonté d’ "être les premiers", du désir de "créer son information", de parier qu’on fera le bon choix et que les événements finiront par vous donner raison. "


(Complément du 1er avril)

Prudence "en ligne"...

Puis vint le moment de la prudence dont nous avons découvert les effets, grâce à une correspondante, sur le site du Monde, agréablement décoré, le 1er avril.

Mieux vaut faire confiance au Bon Dieu qu’à ses Saints ! [3]

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1La Face cachée du Monde (Fayard/Mille et une nuits, 2003). " La direction du Monde semble rivée à un objectif stratégique : contrôler, par intimidation, alliance ou vassalisation, les instances de contrôle de la société " (p. 608).

[2Le Pouvoir du Monde (La Découverte, 2003).

A la une

Européennes : Macron envahit la presse régionale, avec la bénédiction des rédactions

Servilité et pluralisme en berne dans la PQR.

Gilets jaunes : Sonia Devillers défend Radio France et élude la critique des médias

Autocritique impossible sur France Inter : rebelote.

6 juin à Paris - Médias et gilets jaunes : pour une information indépendante !

Une réunion publique organisée avec des gilets jaunes et des journalistes indépendants.