Accueil > Critiques > (...) > Référendum de 2005 : attention, sondages !

La sondagite en 2005 : Présentation

par Henri Maler,

Les sondages pendant la campagne référendaire de 2005 sur le Traité constitutionnel européen. Présentation de quelques articles.

Pendant la campagne référendaire de 2005 sur le Traité constitutionnel européen

(1) La publication de sondages favorables au non mobilise les commentateurs. Ainsi, le 22 mars, quatre « régionaux » se sont penchés sur le berceau du sondage qui disait « non » à 51% : Quatre « régionaux » et un sondage

(2) 20 avril 2005 - Quand les sondages se contredisent, Roland Cayrol insulte et Christophe Barbier prophétise : Haro sur Bourdieu et vive le printemps !.

(3) Les intentions de vote frénétiquement collectées et avidement commentées. Mais on peut légitimement se demander ce que valent de telles informations : Les coûts cachés des coups de sonde (1)(fichier .pdf en fin d’article).

(4) Des baromètres qui s’affolent. Des changements qui ne changent pas. Bref, en guise de résultats, des artefacts : Les coûts cachés des coups de sonde (2) : « tout bouge, rien ne bouge... »](fichier .pdf en fin d’article).

(5) Quand viennent le jour du scrutin et ses lendemains. Une occasion pour les sondologues de chanter victoire. A cette belle assurance, on peut opposer au moins quelques bémols : Les coûts cachés des coups de sonde (3) : « Exclusif : les sondages ne se sont pas trompés. » (8 juin)

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Médias et violences policières : aux sources du « journalisme de préfecture »

Quand journalisme rime avec maintien de l’ordre social.

Quand Patrick Cohen calomniait une invitée de la matinale de France Inter

Un extrait du livre de Sabrina Ali Benali qui revient sur les intox de Patrick Cohen à son égard.

Le Pen et les médias, de Jean-Marie en 2002 à Marine en 2017

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’évolution du rapport aux médias des Le Pen (et réciproquement).