Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Les "unes" de la presse écrite

Juppé, forcément... : le retour

par Laurent Dauré,

Quand la presse hebdomadaire favorise la quête de popularité d’un candidat à l’élection présidentielle... Illustration visuelle de la construction médiatique de « l’incontournabilité » d’Alain Juppé.

Alain Juppé plaît au Point [1] :





Alain Juppé plaît à Christophe Barbier (et à L’Express [2]) :





Alain Juppé plaît à Valeurs actuelles [3] :





Mais le candidat « sérieux » et « compétent » séduit aussi les hebdomadaires de « gauche ». En effet, Alain Juppé plaît aux Inrockuptibles [4] (toujours à la pointe de l’anticonformisme) :





Alain Juppé plaît aussi à Marianne [5] (plagiamania ?) :





Alain Juppé plaît également à L’Obs [6] (qui fait mine de le bouder en couverture pour mieux en faire l’éloge dans le dossier qui lui est consacré) :





Et si c’était lui ? Et si c’était lui ? Et si c’était lui ? Etc.

On peut parfaitement reconnaître le droit à un média de s’enthousiasmer pour une femme ou un homme politique. Mais quand tous les principaux hebdomadaires adoubent le même...

De quoi donner envie de (re)voir Juppé, forcément... (1995), le documentaire de Pierre Carles sur les médias en campagne juppémaniaque à l’occasion d’élections municipales à Bordeaux. Le film peut être visionné ici.



Laurent Dauré



Post-scriptum : Le mensuel GQ, magazine des hommes branchés et élégants, a nommé le très tendance Alain Juppé « homme politique de l’année 2014 » [7] :





Juppé, for-cé-ment...

 

Notes

[1Édition du 22 octobre 2015.

[2Édition du 26 mars 2014.

[3Édition du 11 septembre 2014.

[4Édition du 12 novembre 2014.

[5Édition du 16 octobre 2015.

[6Édition du 5 mars 2015.

[7Édition de décembre 2014.

A la une

Réapproprions-nous les médias !

Une déclaration commune, à signer et à partager

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.