Accueil > Critiques > (...) > Journalistes et auteurs

Jean-Marie Colombani, invité surprise de Christine Ockrent sur France 3

"C’est mon choix"

Où l’on découvre comment Christine Ockrent assure la promotion exceptionnelle de Jean-Marie Colombani et de son dernier livre.

" France-Europe-Express ", l’émission de Christine Ockrent sur France 3, reçoit chaque semaine un responsable politique. Simulacre de débat en forme de combat, la dernière séquence, sobrement intitulée " le duel ", oppose à l’invité du jour un responsable politique (de préférence jeune et peu connu, sans doute pour élargir le " panel"). Quelques minutes de courtoisie perfide ou de perfidie courtoise qui éclairent le " citoyen " sur les grands problèmes de l’heure… C’est la règle.

C’est assez dire notre surprise quand surgit enfin une exception vraiment exceptionnelle. Ce fut le cas ce Dimanche 3 décembre. Raymond Barre méritait bien un opposant à sa mesure : et ce fut… Jean-Marie Colombani. Pour la première fois (sauf erreur de notre part), un journaliste remplace le responsable politique habituel. Il fallait quelque raison d’importance pour perturber ainsi le cérémonial ! C’est que, voyez-vous, Jean-Marie vient de publier un livre… dont il ne peut parler lui-même dans son émission de France Culture et dont il n’est pas sur qu’il puisse le faire dans l’émission de son ami Edwy Plenel sur LCI. Cela méritait bien un beau désordre !

Le " duel " avec Raymond Barre fut ébouriffant de consensus sans faille. Et Christine, hors-champ, put bénéficier des regards complices de son collègue. Même Serge July n’osa pas protester…Et ce qui devait arriver arriva. Alors que cette nouvelle émission qui succède si avantageusement à la précédente et lui ressemble tant, s’achève rituellement non par la présentation des livres-que-tout-le monde-doit-lire mais par la présentation du calendrier-que-tout-le-monde-doit-avoir-à-l’esprit, l’exception fut alors vraiment exceptionnelle : Christine Ockrent ne pouvait se priver de nous rappeler que Jean-Marie a rédigé un livre. " Je le présente à la caméra ", dit-elle, consciente de cette invraisemblable transgression. Qui n’est explicable que par un effet de concurrence avec l’émission de son collègue Plenel sur LCI. Et, pour faire bonne mesure, elle nous offrit aussi l’image de la couverture du livre de Raymond Barre. Fugitivement, et après le livre-vedette. Quelle muflerie

H.M.

A lire également : Jean-Marie Colombani à France Culture  : "C’est mon choix" (Julia Kristeva)

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Médias et élections présidentielles, par Mathias Reymond (vidéo)

Présentation et débat autour du livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! »

Apologies médiatiques : Bienvenue chez Moix

Passe-droits et connivences dans le landerneau médiatique.

Salaires des profs : le grand n’importe quoi médiatique

Retour sur un cas exemplaire d’instrumentalisation de chiffres « officiels »