Accueil > Critiques > (...) > Le journalisme d’élite

EN BREF

Jacques Julliard, unique objet de débat pour Jacques Julliard

par Denis Souchon,

Lors d’une veillée à la Mutualité organisée par Marianne le 20 octobre 2015 Jacques Julliard, éditorialiste à Marianne, a eu un éclair de lucidité :

« Il y a trop de procureurs en France, il n’y a pas assez d’enquêteurs, trop de bons clients de la télé. [Applaudissements] Trop de bons clients comme on dit à la télé et pas assez d’intellectuels qui font leur, qui fassent leur métier. »

Jacques Julliard a raison. En témoigne l’exemple de ce « bon client » omniscient (capable d’aborder tous les (faux) sujets qui font l’ordinaire des talk show) qui peut, en outre, constat amusant, postuler au concours du meilleur sosie de Jacques Julliard :



Denis Souchon

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Le palmarès 2019 des éditocrates (BD)

Les palmes des sorties les plus grotesques et hasardeuses.

Pour la libération de Julian Assange

Pour libérer Assange, multiplier les foyers de résistances.

Lexique pour temps de réforme des retraites

Le vocabulaire automatique du journalisme en temps de grèves et de mobilisations.