Accueil > Critiques > (...) > Internet et libertés

« Haro sur internet », avec Jérémie Zimmermann, première partie (Jeudi d’Acrimed, vidéo)

par Jérémie Zimmermann,

Le jeudi 21 janvier 2010, invité dans le cadre des « Jeudis d’Acrimed », Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net, intervenait à la Bourse du travail de Paris. Voir ici pour une rapide présentation du débat.

Cette vidéo sera bientôt suivie d’une autre, qui portera sur le débat qui a immédiatement suivi l’intervention de Jérémie Zimmermann.

Les lois destinées à contrôler les échanges sur Internet tendent à se multiplier ces dernières années, soutenues par des industries culturelles qui y voient une menace pour leur monopole en matière de production et de diffusion de contenus et par une partie de la classe politique qui s’inquiète de voir Internet devenir un nouveau contre-pouvoir, susceptible de la mettre en difficulté.

Mais Hadopi, la Loppsi ou le projet de traité Acta s’inscrivent dans une histoire déjà ancienne : celle de la « guerre contre le partage », impulsée au cours du 20è siècle par l’industrie cinématographique américaine et son plus fameux représentant, Walt Disney, et qui a depuis essaimé dans le monde entier.

C’est sur cette histoire et sur les enjeux de cette « guerre » que revient ici Jérémie Zimmermann.

Acrimed

Vidéo :

Vidéo réalisée et mise en ligne par la section image et son d’Acrimed.

- A visiter : Le site Internet de La Quadrature du Net
- Voir aussi notre rubrique « Internet et libertés »

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017.

Appel à dons : le compte n’y est pas… Acrimed a encore besoin de vous !

Le 9 mars dernier, nous vous alertions sur nos faibles ressources financières et lancions un appel à dons afin de poursuivre nos activités, nos publications et nos interventions publiques. (...)

Christophe Barbier, ou les leçons de journalisme d’un éditocrate militant

Christophe Barbier ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.