Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Immigration, immigrés

France 2, service d’information du Ministère de l’Intérieur ?

par Raymond Romano,

La chaîne publique détecte "un flot d’immigrés" et des "clandestins" qui "se pressent aux frontières de l’Europe"...

Lundi 14 octobre 2002, l’émission "Complément d’enquête" de Benoît Duquesne était consacrée au thème suivant : "Immigration : la grande hypocrisie".

Partisan de la bouteille à moitié pleine, je m’attendais, avec un tel intitulé, à ce que l’on donne par exemple la parole à certaines positions non orthodoxes
quant à la place de l’immigration dans notre société (le Gisti, la Cimade, etc.)... (Les liens sont établis par Acrimed)

Hélas ...

L’émission, présentée du Centre de la Croix-Rouge de Sangate [1] (désormais symbole de l’immigration en France), doit donner la parole (entre autres) au Ministre de l’Intérieur.

Le premier reportage ne laisse pas de troubler : "Mic Mac à Roissy" où l’on "suit" la Police de l’Air et des Frontières dans son travail quotidien à Roissy.

Un reportage très critique donc.

Voici sa présentation glanée sur le site de l’émission (lien périmé) :

"Il n’existe aucun chiffre officiel, mais tout le monde s’entend à dire que le flot d’immigrés est de plus en plus important. Chaque jour, de plus en plus de clandestins se pressent aux frontières de l’Europe et les moyens de contrôle sont massivement dépassés. Joël Bruandet et Guillaume Fautrat ont filmé le travail de la police de l’Air et des Frontières à Roissy et près de Nice le long de la frontière italienne. Ils ont vue comment les forces de l’ordre exercent leur contrôle et comment le Tribunal de Bobigny gère la masse d’illégaux à laquelle il doit faire face."

L’amalgame ainsi établi entre "le flot (sic) d’immigrés" et le fait qu’il y ait soit disant de plus en plus de clandestins se "pressant" (re-sic) à nos frontières (même s’il n’existe pas de "chiffre officiel" (re-re-sic) en la matière, et pour cause) reste des plus douteux pour ne pas dire plus...

Je m’arrêterai là - il y aurait beaucoup plus à dire - mais je tiens à signaler que l’intitulé de l’émission était bien celui-là ("Immigration : la grande hypocrisie") et non pas ce que mentionne ce jour le site de France 2 ("Clandestins : la grande hypocrisie") : Le Monde radio-Télévision du 12/10, L’Humanité Hebdo du 12/10, l’annonce le jour même entre le JT et Napoléon, le générique de l’émission ne laissent aucun doute en ne faisant aucune référence au terme de clandestin dans l’intitulé.

De telles pratiques médiatiques relèvent plus d’une escroquerie qu’il faut bien qualifier d’intellectuelle, d’une manipulation éhontée, que d’un journalisme de service public qui n’a finalement plus grand chose à envier à TF1...

Raymond Romano,
Marseille

 

Notes

A la une

La liberté d’informer selon LREM : chronique d’un quinquennat autoritaire (2017 - …)

La macronie en marche pour mettre les médias au pas.

Gilles Bornstein (France Info) : chien de garde face à Jean-Pierre Mercier, tendre avec Alain Minc

Le deux poids deux mesures des interviews de Gilles Bornstein.

La subordination du journalisme au pouvoir économique

Dépolarisation et verticalisation du champ journalistique