Accueil > Critiques > (...) > Journalisme et critique littéraire

Critique de livres : un grand pas pour Le Monde ?

par Jacques-Olivier Teyssier,

Le Monde sur le point de se priver d’encenser les livres de ses collaborateurs ?

Dans Le Monde daté du 7 octobre, en dernière page, on trouve une publicité d’une demi page pour le dernier livre de Daniel Schneidermann [1].


Télérama,
hebdomadaire détenu par les Publications de la Vie catholique, publie quant à lui, dans son n°2803, une publicité pour un ouvrage de Martine Laval, critique à Télérama. Au bas de la publicité, cette mention : « Télérama a décidé de ne pas faire de compte rendu critique des ouvrages de ses journalistes, mais offre cet espace à chacun d’entre eux. » [2].

Une publicité dans le quotidien pour le livre d’un collaborateur fraîchement licencié [3] ; une mention témoignant d’une certaine déontologie en matière de critique littéraire, dans un hebdomadaire contrôlé par Le Monde ; de là à penser que, dans un futur proche, le quotidien ajoute dans « "Le Monde" et ses principes » [4], un « principe » bannissant la publication de tout compte rendu « critique » des ouvrages de ses collaborateurs, il n’y a qu’un pas. Un grand pas ?

Nous serions alors privés de ces réjouissants éloges :

- « La République à l’épreuve de la Corse », Jorge Semprun, Le Monde, 24 novembre 2000 à propos du livre de Jean-Marie Colombani, « Les infortunes de la République » : « Ce que j’ai lu de plus pertinent, de plus percutant, sur le sujet. »

- « Après le déluge », Mario Vargas Llosa, Le Monde, 6 avril 2002 à propos du livre de Jean-Marie Colombani, « Tous américains ? » : « Dans son essai intelligent et stimulant, débordant d’idées, Jean-Marie Colombani (...) »

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Le cauchemar médiatique, Daniel Schneidermann, Denoël

[2Télérama n°2803, 4 octobre 2003, page 55. Télérama procède ainsi depuis longtemps : juste une pub et cette mention...

[4Le Monde publie chaque année le « Portrait d’un quotidien » qui contient page 4, dans une rubrique « Déontologie », un article intitulé « "Le Monde" et ses principes »

A la une

Loi « Sécurité globale » : BFM-TV et LCI désinforment par omissions

Un « cas d’école » : les mobilisations du 21 novembre contre les mises en cause du droit d’informer.

Valeurs actuelles : une légitimation médiatique de (très) longue date

Les connexions politico-médiatiques d’un journal autoproclamé « antisystème » et « anticonformiste ».

Loi « sécurité globale » : vers une information estampillée « préfecture »

Esquisse d’une répression accrue contre les journalistes et les lanceurs d’alerte. (photos : Serge D’Ignazio)