Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > En Suisse

Circulation circulaire et transnationale de l’information

par Roger Raemy,

Les informations diffusées par les médias sont très souvent des informations produites par d’autres médias. Cette « circulation circulaire de l’information » - pour reprendre, l’expression de Pierre Bourdieu [1] - est l’un des mécanismes qui contribuent à l’uniformisation de l’information elle-même. Cette circulation est de plus en plus transnationale. Présentation d’un exemple qui invite à poursuivre l’observation des médias de manière transnationale elle aussi.

Le phénomène de republication d’articles déjà parus dans un autre quotidien prend de l’ampleur. Le Temps (Suisse) republie Le Monde (France), le Guardian (Grande-Bretagne) recopie La Tribune (Belgique) ...

Et parmi les effets de la concentration des médias, celui-ci mérite une attention particulière : la nécessité pour certains petits journaux d’user de stratégies pour tenir dans cet univers hautement concurrentiel.

La Liberté, quotidien suisse qui n’appartient à aucun des deux principaux groupes du pays (Edipresse et Ringier) s’est associé à d’autres quotidiens régionaux suisses de même statut pour republier des articles sur des sujets régionaux. Ces accords régionaux ou internationaux pose le problème de la raréfaction des sources pour le lecteur et son corollaire : l’homogénéisation de l’information destine aux lecteurs. Bien entendu, la réduction des coûts invoquée tant par les entreprises privées et publiques que par les Etats donne à penser que ce phénomène ira encore en s’amplifiant.

Le vendredi 30 avril 2004, La Liberté, quotidien de langue française édité en Suisse à Fribourg, publie une interview de Colin Powell. La signature placée au début précise que l’entretien a été réalisé par Véronique Soulé à Berlin. Il faut porter son attention à la fin de l’entretien pour apprendre que ce dernier émane en fait du quotidien français Libération.

Cet entretien de Powell avec Soulé met en lumière un autre aspect du phénomène de circulation circulaire de l’information : les hommes d’influence n’ont plus qu’à s’adresser à une seule source pour obtenir une diffusion large, voire très large, de leurs propos. L’introduction de l’entretien est éclairante : « Le secrétaire d’Etat américain Colin Powell, (...), est revenu sur la situation en Irak lors d’une rencontre avec six journaux européens (Libération, Frankfurter Allgeneine, La Stampa, ABC, The Times et Interfax).  » Un journaliste par langue d’écriture suffit pour relayer le message de Powell.

Quant aux questions, il suffit de les citer dans l’ordre pour comprendre qu’elles n’ont pas d’autre fonction que de favoriser la communication sans risques du puissant interlocuteur :

- « Dans la nouvelle phase qui s’ouvre en Irak avec la mise en place d’un gouvernement souverain le 30 juin, qu’attendez vous de pays comme la France ? »
- « Le futur Gouvernement irakien aura-t-il la pleine responsabilité ou devra-t-il partager avec vous ? »
- « Pourquoi avoir tant attendu pour revenir à l’ONU et mettre en place une solution politique ? »
- « Voyez-vous un rôle aujourd’hui pour l’OTAN ? »
- « Attendez-vous des renforts britanniques ? »
- « Combien de temps encore les Américains vont-ils supporter les images des cercueils rentrant d’Irak ? »
- « Avez-vous des regrets sur votre présentation sur les ADM en Irak devant l’ONU en février 2003 ? »

Si les réponses vous intéressent, elles se trouvent dans Liberté. Liberté : exactement le mot qui manque dans les questions de la journaliste. Circulez gens de l’information. Circulez, il en restera sûrement quelque chose.

Roger Raemy

 
  • Enregistrer au format PDF

Souscription 2018Souscription 2018

Notes

[1Sur la télévision, Raisons d’agir, p.22 sq.

A la une

Souscription 2018 : le sprint final !

Il ne vous reste plus qu’une semaine pour participer…

John McCain dans les médias français : l’engouement pour une blanche colombe !

De la « peopolisation » à la canonisation du sénateur républicain : misère de l’information internationale.

John McCain et le Washington Post : un hommage et des omissions (Fair)

Le Washington Post loue la contribution de John McCain aux « droits de l’homme » en l’illustrant par une photo où il se tient à côté d’un nazi.