Accueil > Critiques > (...) > Pillages et plagiats

Sur la toile

"Arrêts sur pillages" sur d’autres sites

- Sur le site d’ Amnistia : "Corse : Libération à l’ombre d’amnistia.net" (vendredi 18 mai 2001)

" Parfois, nous nous sentons observés... Tout commence par un titre. A la une du quotidien Libération de ce matin (18 mai 2001) on peut lire en gros caractères, "Corse : une loi qui bétonne". Effectivement, c’est une bonne formule qui synthétise bien le danger de l’assouplissement de la loi littoral, prévu dans le prochain statut de l’île, qui va dégager le chemin pour les spéculateurs immobiliers, pour les bétonneurs des côtes. L’accroche choisie par Libération est donc bien pertinente, et nous y avons vu un hommage au titre que nous avions choisi le 9 mai dernier, pour alerter du danger contenu dans le nouveau projet gouvernemental : "Corse, un statut en béton !" (voir notre édition du 09.05.01). Le problème, c’est que le quotidien de la rue Béranger ne se contente pas de ce coup de chapeau amical. "

(Lien périmé).

- "Quand Daniel Schneidermann découvre l’Internet... ARRÊT SUR PILLAGES ...la déontologie se dissout dans le virtuel"

Rendez-vous sur le site du Minirézo à la rubrique Arrêt sur pillages (lien mort, février 2011), "le site qui décrypte... Daniel Schneidermann ".

- Sur le site "Le soleil se lève à l’est"  : "Le piratage cousu web des journalistes français" [1].

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1L’article n’est plus en ligne. Note d’Acrimed, 2002.

A la une

Filmographie - Des documentaires sur les médias et le journalisme (8) : de P à Q

Plus précisément : de « Le Pacte fragile » à « Qui sème la misère récolte la rage ».

Incendie de Notre-Dame : quand France Info balayait d’un revers de main le danger lié au plomb

En plus de sa rubrique « Vrai ou fake » dédiée au fact-checking, certains articles disponibles sur le site web de France Info ressemblent à s’y méprendre à de la « vérification des faits » : sélection (...)