Accueil > Critiques > (...) > 2003 : Porto Alegre, Evian, Larzac

Anti G8 : Les Inrocks votent Cohn-Bendit

Les Inrockuptibles du 28 mai 2003 (n°391), accordent plus de deux pages d’interview à Daniel Cohn-Bendit pour critiquer le mouvement anti-G8 et seulement quelques lignes à Philippe Merlant pour dire le bien qu’il en pense.

"Anti-G8 d’Evian, Cohn-Bendit contre-attaque". C’est annoncé en bandeau de "Une" des Inrockuptibles du 28 mai.

Pourquoi lui ?

A la veille du G8, Les Inrockuptibles choisissent donc de mettre en scène et de consacrer comme légitime la parole du député européen (Verts) sur le mouvement anti-G8. Pourquoi lui ? Parce qu’il est connu ? Parce qu’il a fait mai 68 ? Parce qu’il est aujourd’hui "assagi" ? Cohn-Bendit le dit lui-même dans l’interview, il n’a "pratiquement pas participé à ces mouvements" ? Mais nous saurons tout sur ses états d’âme : il n’ira ni Annemasse ni à Evian, il n’est "pas particulièrement motivé pour aller manifester", il "ne croit plus en la révolution" et préfère "défendre ses idées au Parlement européen". Le tout sur plus de deux pages !

Pourquoi tant de place ?

La deuxième question qui vient à l’esprit est : pourquoi tant de place ? " Dany " se voit accorder plus de deux pages (sur les quatre de la rubrique), plus de six colonnes. En revanche, Philippe Merlant, directeur de la revue Transversales, n’a droit qu’à trois questions (contre huit à Daniel Cohn Bendit) et se voit attribuer moins d’une demi-page. Dans cet espace, il explique - rapidement - pourquoi le G8 "est un bon ennemi"...

Certes, Les Inrocks publient en encadré des informations sur les manifestations anti-G8. Mais le déséquilibre n’en est pas moins flagrant.

 

A la une

Les limites du fact-checking (extrait de Comment s’informer de Sophie Eustache)

Un tour d’horizon utile des coulisses des médias et de l’information.

Actualité des médias : Ligue du LOL, perquisition à Mediapart, Radio France dans le viseur de la Cour des comptes…

Du côté des programmes, des informations et des entreprises médiatiques.

Les éditocrates éblouis par Macron... et en rage contre les gilets jaunes

Selon que vous serez puissant ou misérable...