Accueil > Critiques > (...) > Les pyromanes de l’insécurité

Le pontife et les pontifiants contre la violence

"Tolérance zéro" et souverain poncif

Les inepties de la presse - en l’occurrence (mais il ne doit pas être le seul), Daniel Bilalian au 13 heures de France 2 ce 24 avril 2002 :

"Tolérance zéro" (sic) du pape pour les prêtres pédophiles, clame le présentateur, à propos de la convocation de cardinaux par Jean-Paul II. L’expression est déjà d’une rare stupidité (faut-il reprendre aux politiques un concept douteux pour s’amuser à le calquer dans un autre domaine ? [1]), mais en plus elle est appliquée à un chef religieux qui claironne sa sévérité tout en absolvant un cardinal coupable.

En regardant les dépêches d’agences, il semble que le terme de "tolérance zéro" soit utilisé par le pape lui-même, puisque l’AFP et Reuters utilisent toutes deux l’expression.

Les agences et les télévisions comme perroquets de la propagande vaticane : de même que des hommes politiques, y compris certains de ceux impliqués dans des affaires de corruption, parlent de "tolérance zéro" à propos des délits mineurs qui empoisonnent la vie de leurs électeurs, de même Jean-Paul II assure que la pédophilie est un "crime et un péché effroyable" qui n’aurait aucune place au sein de l’Eglise catholique …

… tout en maintenant en fonction le cardinal de Boston, qui a couvert pendant des années un prêtre pédophile, comme le rapporte une dépêche AFP du 17 avril :

« Le cardinal américain Bernard Law, 71 ans, au coeur de la tourmente provoquée par les scandales de pédophilie, a annoncé avoir déjà secrètement rencontré le pape à ce sujet et obtenu de rester en fonctions. "Au cours des derniers jours, je me suis rendu à Rome pour chercher conseils et avis (...) Le Saint père a accepté de me rencontrer (...) et je reviens dans mon pays encouragé dans mes efforts visant à faire en sorte qu’aucun enfant ne soit jamais plus abusé par un prêtre dans mon diocèse", a annoncé mercredi le prélat, responsable de l’archevêché de Boston (...).

Le prélat a "couvert" pendant près de 30 ans un prêtre pédophile récidiviste, le père Paul Shanley, 70 ans, accusé d’agressions sexuelles sur au moins 26 enfants. Mgr Law, l’un des responsables les plus en vue de l’église catholique américaine, est considéré comme un proche de Jean Paul II. »

La sévérité très mesurée du pape ne pouvait que rencontrer le souverain poncif de "tolérance zéro" allègrement repris par les chambres d’écho des agences et journaux télévisés …

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Sur cette question, lire Le Monde Diplomatique de février 2001 <http://www.monde-diplomatique.fr/2001/02/RIMBERT/14759>

A la une

Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires

Une tribune de Rapports de force en soutien au journaliste Guillaume Bernard.

Dupont de Ligonnès. Jour 2 : l’autocritique médiatique n’aura pas lieu

Quand le « décodage » remplace l‘autocritique.

Dupont de Ligonnès : à France Info, le fait divers était presque parfait

La triste fin d’un fait divers cuisiné aux petits oignons.