Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > (...) > Quel financement ?

Soutenir Acrimed et son indépendance !

par Acrimed,

Lors de sa dernière Assemblée générale, le 3 février 2018, notre association a fait le bilan de son financement. La conclusion en est claire et nette : nous aurons encore besoin de votre soutien.

Pour soutenir notre activité multiforme de critique des médias, nos publications, nos débats, nos actions, pour une transformation et une réappropriation démocratiques de ces médias, nous faisons régulièrement appel à vous, en particulier pour pérenniser l’emploi de nos salarié·e·s.

Notre association tient à son indépendance : nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions (sans être hostiles toutefois à des subventions qui respecteraient cette indépendance). De plus, nous avons fait le choix d’un site gratuit, accessible sans conditions.

Plus des trois-quarts des ressources d’Acrimed proviennent de ses adhérent·e·s et donateurs·rices, loin devant les abonnements et les ventes de notre magazine Médiacritique(s) (19 %) et celles de la boutique (3 %).



En 2017, nous sommes parvenus, en grande partie grâce à votre générosité, et nous vous en remercions, à rassembler les 150 000 euros qui nous permettent de financer nos activités dans leur diversité. Mais cette année encore, nous aurons besoin de votre concours.

Dès à présent, vous pouvez adhérer ou faire un don à l’association (cela ouvre droit à réduction fiscale !) ou vous abonner à notre magazine sur notre boutique en ligne.

 

A la une

Manifestation des gilets jaunes : les éditocrates sont-ils « raisonnables » ?

Quand les éditorialistes condamnent « l’irresponsabilité » des manifestants pour mieux passer sous silence la responsabilité des autorités.

Humiliations policières contre les lycéens, Barbier et Giesbert complices

Des violences policières légitimées dans les grands médias.

Panique médiatique face aux gilets jaunes

Les éditorialistes se font conseillers en communication, arbitres de la légitimité des revendications et organisateurs du dialogue social.