Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > Mobilisations de 2007 et 2008

Quand des syndicats protestent contre le traitement médiatique des mobilisations

Une lettre de protestation de l’intersyndicale héraultaise de la Fonction publique adressée aux rédactions de France 3 Sud, Midi Libre et France Bleu Hérault.

Montpellier, le 27 novembre 2007

Monsieur ou Madame,

Les organisations héraultaises CGT – CFDT – FO – CFTC – CFE-CGC - UNSA – FSU – Solidaires réunies en intersyndicale Fonction publique protestent énergiquement contre la manière dont a été traitée l’information concernant les derniers conflits sociaux.

Après la manifestation départementale du 20 novembre 2007, nous avons été interpellés par certaines inexactitudes que nous avons constatées ici ou là dans la presse locale, qu’elle soit écrite ou audiovisuelle.

Ces erreurs portaient selon les cas sur l’ampleur du cortège, le nombre de manifestants, la place des cheminots dans la manifestation, des comparatifs de mobilisation avec Perpignan ou Nîmes... Elles ont permis de développer des commentaires contraires aux intérêts des salariés, les opposant les uns aux autres.

Par ailleurs, une tendance à la focalisation sur des détails qui écartaient l’essentiel et à contrario, la relégation au rang d’anecdote de ce qui constituait à nos yeux des priorités, comme par exemple la constitution d’une intersyndicale complète et sans faille (ce qui ne s’était pas vu depuis de nombreuses années dans l’Hérault) ont été relevées par nos mandants. Ces choix ont pu donner l’impression que l’événement était minimisé.

Enfin, certains silences ont été assourdissants.

Sans vouloir polémiquer ni remettre en cause vos sources, nous nous interrogeons sur ce que nous considérons être un élément grave qui nuit au mouvement social, à l’engagement des militants, et au final à l’image des organisations syndicales et de leurs adhérents dans l’Hérault.

Un tel comportement nous semble contraire au bon respect de la déontologie journalistique.

Nous sommes inquiets pour le climat anti-presse qui monte dans le salariat.
Nous ne souhaitons pas que cet état de fait persiste, ce qui pourrait avoir une influence négative dans nos rapports futurs avec vos services.

Nous vous demandons solennellement de prendre les dispositions nécessaires auprès des rédactions afin que ceci ne se reproduise pas.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur ou Madame, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

L’intersyndicale 34 CGT – CFDT – FO – CFTC – CFE-CGC - UNSA – FSU – Solidaires

 

A la une

Jeudi d’Acrimed avec Serge Halimi et Pierre Rimbert : « Histoire d’une critique radicale et sardonique des médias »

Le 29 novembre, à la Bourse du travail de Paris. Avec Serge Halimi, Pierre Rimbert (« Monde Diplomatique »), et Mathias Reymond pour Acrimed.

La fait-diversion de l’actualité

Un extrait d’« Une histoire populaire de la France », Gérard Noiriel, Agone, 2018.

In memoriam 1914-1918 : quatre années de presse aux ordres

Quand la presse se vautrait dans les bras des généraux.

Lu : Les écoles du journalisme, d’Ivan Chupin

Le politiste Ivan Chupin publie aux Presses Universitaires de Rennes Les écoles du journalisme. Les enjeux de la scolarisation d’une profession (1899-2018).
Dans son ouvrage, Ivan Chupin revient sur l’émergence et les (...)