Accueil > Critiques > (...) > Construction médiatique de l’opinion économique

En bref

Pour Le Monde, un bon économiste doit travailler pour une banque (2)

par Denis Souchon,

Le 31 mars 2015, sur le site du Monde, Marie Charrel publie un article titré « Le chômage handicape la reprise européenne ». Article dans lequel elle donne, à nouveau, la parole à des « experts » :

- « Diego Iscaro, économiste Europe chez IHS Global Insight » , donc au service d’une société privée spécialisée dans l’information économique et financière à destination des banques et des entreprises privées.

- « Maxime Sbaihi, économiste chez Bloomberg » , donc au service d’une société privée spécialisée dans l’information économique et financière à destination notamment des banques et des entreprises privées.

- « Jessica Hind, chez Capital Economics » , donc au service d’ une société privée spécialisée dans l’information économique et financière à destination des banques et des entreprises privées.

- Philippe Waechter, chez Natixis AM », donc au service d’une banque.

- « Clemente de Lucia, chez BNP Paribas », donc au service d’une banque.

Les journalistes du Monde vont-ils un jour se demander si un article donnant uniquement la parole à des « experts » dont les revenus dépendent directement de banques et/ou d’entreprises privées handicape la qualité de l’information fournie à leurs lecteurs ?

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Notre-Dame : la revue de presse de France Info excommunie L’Humanité

Ou comment peut-on « à ce point passer à côté de son métier »

Sortie de Médiacritique(s) n°31 : Médias et violences policières

Au sommaire, notre dossier sur la médiatisation des violences policières. Et bien d’autres articles. À commander dès aujourd’hui !