Accueil > Critiques > (...) > 2010 : Mobilisations contre la réforme des retraites

Mobilisation du 23 septembre 2010 ? La presse régionale mobilise ses « Unes »

23 septembre 2010 : journée de grèves et de manifestations. Ce jour-là, les « Unes » de la PQR vont à l’essentiel.

Petit échantillon de journalisme social (avec une délicate odeur de cèpes)

- L’Indépendant semble souhaiter le succès des manifestations, mais s’intéresse d’abord à la rénovation d’un immeuble.

- Le Petit bleu (du Lot-et-Garonne) met en garde contre les grèves... et contre les vieux (des retraités ?).

- Nice matin promet deux pages sur la mobilisation, mais s’adresse d’abord, lui aussi, aux automobilistes.

- Var matin, cousin du précédent, promet des révélations (fracassantes ?) sur la manifestation, mais privilégie un assassinat et une visite de Delanoë.

Et voici nos préférées

- Nord éclair s’interroge (petitement) sur le Sénat et (grandement) sur Dieu.

- La Montagne se passionne (un peu) pour l’avis du chef des sénateurs et (énormément) pour l’odeur des champignons.

Soyons juste : en ce jour de grève, à en croire leur « Une », certains journalistes de la PQR ont eu, semble-t-il, mieux à faire que ramasser des champignons : sur les trente-neuf « unes » que nous avons pu consulter, treize, tout de même, consacraient leur gros titre au principal événement prévisible de la journée.

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Enquête du Monde sur les violences policières : allô les confrères ?

Comment une enquête de qualité sur les violences policières contraste avec le pire du journalisme de préfecture.

Google et compagnie : main basse sur l’information

Retour sur les nouvelles formes de collusion entre géants du numérique et médias.

Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires

Une tribune de Rapports de force en soutien au journaliste Guillaume Bernard.