Accueil > Critiques > (...) > Le Figaro

Mars-avril 2002 : la « gauche » vue du Figaro

Inquiétudes printanières

Deux articles pour saisir sur le vif en quoi la gauche nous menace [*].

Contre la violence nativement de gauche …

- … Une grande enquête d’Alain Gérard-Slama

Le Figaro, mercredi 3 avril - Chronique d’Alain-Gérard Slama . Un titre tout en finesse : « De la tuerie de Nanterre aux attentats antijuifs, La violence est à gauche. »

Ce qui vaut cette aigre bouillie :

« Que M. Jospin et ses amis le veuillent ou non, ce sont des pensées de gauche qui arment en ce moment le bras des assassins. »

Les "auteurs présumés de l’attentat terroriste du 11 septembre" ? Des zélateurs de "l’idéologie tiers-mondiste".

Le "tueur fou de Nanterre" ? Un "militant des droits de l’homme, qui s’était inscrit au PS et qui avait payé de sa personne au Kosovo" ."

L’incendiaire de la synagogue de Marseille ? "Selon toute vraisemblance un activiste propalestinien".

La preuve de la responsabilité du PS ? "Avec le multiculturalisme les dirigeants socialistes ont importé sur notre sol la guerre d’Algérie : ils sont en passe d’y transférer le conflit israélo-palestinien".

Avec cette conséquence : "L’escalade de la violence qui s’est enclenchée est à sens unique, et elle peut dégénérer en pogrom".

Et encore :

Le "tueur de Nanterrre" ? "Son modèle était sans doute Lacenaire". Et finalement : "Un autre modèle (...) était André Breton ".

Tous aux abris !

(Première publication 20-04-2002 – Titre modifié)

- 

Contre le travaillisme nativement démoniaque …


… Le Figaro s’inquiète du socialisme de Blair

Dans Le Figaro Economie du Jeudi 18 avril, ce titre délicieux : « Tony Blair sacrifie la baisse des impôts aux services publics ».

Dur sacrifice ! On aurait pu imaginer, il y a peu, le titre suivant : « Tony Blair sacrifie les services public à la baisse des impôts ».

Mais Le Figaro est rassuré :
« La fin de l’orthodoxie baissière des impôts [notez la beauté de l’expression] ne signifie pas pour autant le retour des vieux démons travaillistes (...). »

(Première publication : 20-04-2002)

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[*Ces échantillons ont été prélevés, sans modification, dans une ancienne présentation chronologique du « Figaro en brèves » : la date de publication antérieure est indiquée à la fin de chacun d’entre eux

A la une

Halte aux casseurs du journalisme !

Un communiqué d’Acrimed à la suite de l’acte XXIII des gilets jaunes.

« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme

Un slogan adressé aux policiers lors de manifestations… mais incompatible avec le prêt-à-condamner dominant.