Accueil > Critiques > (...) > Internet et libertés

Le site Bellaciao menacé par un procès

Nous publions un article paru sur le site de Bellaciao (Acrimed, solidairement)

Bellaciao convoqué au tribunal suite à la publication d’un communiqué de l’USM-CGT (ST Nazaire)

Vendredi 12 mai 2006, Bellaciao est convoqué par un juge d’instruction au Tribunal de Grande Instance de Saint Nazaire.

Une plainte pour diffamation a été déposée par les "Chantiers Navals de St Nazaire" suite à la publication sur le site du collectif Bellaciao du communiqué de l’USM-CGT du 16 septembre 2005 intitulé "Flibusterie des temps modernes" et consultable ici

Les "Chantiers Navals de St Nazaire" ne contestant pas les faits, mais prenant comme prétexte le language utilisé dans le communiqué de l’USM-CGT, ne chercheraient t’ils pas à museler, voire à faire fermer le site du collectif Bellaciao, et à faire payer à l’USM-CGT ses combats et victoires syndicales ?

Est-il encore possible de s’exprimer au "Pays des Droits de l’Homme" ?

Un média libre n’aurait plus le droit de relayer l’information du mouvement social ?

Pour faire face aux frais déjà engagés et à venir, vous pouvez envoyer un don à cette adresse :
- http://bellaciao.org/souscription.php
- Soutenez le Comité pour la Liberté d’Expression

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Voir aussi...

A la une

Les médias en Inde : oligarques triomphants, journalistes en péril

De graves menaces contre le droit à l’information.

Insécurité et « ensauvagement » médiatique : entretien avec Laurent Mucchielli

Sur la médiatisation des chiffres de la délinquance.

Le ministère de l’Intérieur n’a pas à mettre au pas les journalistes qui couvrent des manifestations

Un communiqué du SNJ. Crédit photos : Serge D’Ignazio