Accueil > Critiques > (...) > La face cachée du Monde : un livre et ses suites (2003-2004)

Sur le site du "Nouvel Observateur"

Le Monde censure Daniel Schneidermann

Mercredi 5 mars [1], pour démentir que Le Monde avait censuré son médiateur, Pierre Georges, directeur adjoint de la rédaction, assénait : " Permettez-moi d’ajouter, et la chronique de Daniel Schneidermann dans le dernier radio-télévision samedi l’a prouvé, que la censure n’existe pas " [2]

La chronique suivante de Daniel Schneidermann n’a pas connu le même sort. Vendredi 7 mars, le site du Nouvel Observateur révèle que le texte de la chronique parue ce jour-là (Le Monde daté 8 mars) " a été modifié à la demande de la rédaction en chef. Après négociation, un bon tiers du texte consacré aux rapports d’Edwy Plenel et de Bernard Deleplace, ancien président de la Fasp, a en effet été remplacé par un développement consacré aux répliques récemment formulées par les patrons du Monde ".

Le site du Nouvel Obs est même parvenu à obtenir la version initiale du texte ! Un petit " scoop ".

Curieusement, cette page du site du Nouvel Obs, malgré le préfixe " Exclusif " au début du texte, n’est pas titrée " Schneidermann censuré ", mais " Schneidermann persiste " [3].

Le Monde est actionnaire du Nouvel Obs, il est prévu que leurs liens se renforcent dans les prochains mois [4].

Lire l’article du Nouvel Obs et la chronique de Daniel Schneidermann avant " caviardage ".

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[2Sur cette chronique en date du 28 février, voir Une autre face cachée ? Daniel Schneidermann, " contre soi-même ".
Constatons au passage, quelle que soit la validité de son argument, que le directeur adjoint de la rédaction du quotidien d’ " investigation " confond " exemple " et "preuve ".

[3D. Schneidermann lui-même conteste le terme de censure, ainsi que la publication de la version intiale de son article : Lire "Deux précisions de Daniel Schneidermann".(note du 11 mars 2003)

[4Voir notamment, sur le site du Nouvel Obs, " Le Nouvel Observateur et l’affaire Le Monde ". (lien périmé)

A la une

Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires

Une tribune de Rapports de force en soutien au journaliste Guillaume Bernard.

Dupont de Ligonnès. Jour 2 : l’autocritique médiatique n’aura pas lieu

Quand le « décodage » remplace l‘autocritique.

Dupont de Ligonnès : à France Info, le fait divers était presque parfait

La triste fin d’un fait divers cuisiné aux petits oignons.