Accueil > Critiques > (...) > Publicité : dépendances économiques et éditoriales

En bref

Le Figaro.fr entre racolage des internautes technophiles et publi-reportage

Au début du mois, un article d’Arrêt sur images s’amusait de la publication par erreur sur le Figaro.fr d’un échange électronique interne qui révélait en ces termes la stratégie marketing et les objectifs d’audience de la rubrique « Tech & Web » : « En octobre on va essayer de faire fort, avec de l’actu google et I-pad pour faire un bon mois malgré tout. À court terme, nous visons 1 million de visites dans la rubrique par mois  ».

Comme permet de le constater cette capture d’écran réalisée le 23 octobre 2013 à 12h08, le responsable éditorial (ou plutôt marketing ?) de la rubrique respecte le plan à la lettre, jusqu’à l’absurde :

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Interview de Macron : la PQR remet le couvert

La presse régionale une nouvelle fois au garde-à-vous.

Racisme dans les médias : la CNCDH reprend les analyses d’Acrimed

... dans un rapport remis au Premier ministre le 18 juin.

Radio France et le Cercle des économistes : des liaisons dangereuses

Le grand raout annuel des économistes libéraux se tiendra à la Maison de la Radio.