Accueil > (...) > Actes et actions

Le 2 avril, Mardi de l’urgence sociale dans les médias

Le SNJ-CGT appelle à un rassemblement devant le ministère de la Culture le mardi 2 avril, pour dénoncer « les menaces qui pèsent sur le monde des médias », qu’elles soient d’ordre économique ou politique, et pour appeler à « l’urgence sociale ». Notre association sera présente. Nous reproduisons ci-dessous le communiqué du SNJ-CGT. (Acrimed)


Mardi de l’urgence sociale dans les médias
le 2 avril 2019 à 10 heures
Rassemblement devant le ministère de la Culture, place du Palais royal


De nombreuses menaces pèsent aujourd’hui dans le monde des médias :

- Mise en redressement judiciaire de l’Humanité

- Cession du groupe de presse magazine Mondadori France à Reworld Media

- Plan de 1 000 suppressions de postes à France Télévisions

- Plan d’économies à l’AFP visant une centaine de postes…

On pourrait y ajouter le cas de Reuters, des groupes de presse régionale Ebra, Ouest-France, etc.

L’avenir des salariés des médias est préoccupant, mais aussi les moyens donnés aux rédactions pour faire leur travail, ainsi que le droit des citoyens à une information pluraliste, vérifiée et mise en perspective.


Les mesures des différents gouvernements sont inefficaces, voire dangereuses :

- La loi Bloche, avec une éthique à géométrie variable, selon les rédactions

- La loi sur les « fausses nouvelles », instrument potentiel de censure

- La loi sur le « secret des affaires », entrave à la liberté d’informer


Face à cela, les revendications et propositions du SNJ-CGT sont claires :

- Moyens et salaires à la hauteur de la mission d’information des journalistes

- Véritable lutte contre la précarité, qui explose dans les médias

- Reconnaissance juridique des équipes rédactionnelles et de leur indépendance

- Une déclaration des devoirs et des droits des journalistes, annexée à la convention collective, qui serait ainsi opposable aux patrons

- Réforme des dispositifs sur les concentrations et les aides à la presse

- Défense de la loi Bichet sur la distribution

- Développement de l’audiovisuel public

- Maintien et renforcement de l’indépendance de l’AFP


Mardi de l’urgence sociale dans les médias
le 2 avril 2019 à 10 heures
Rassemblement devant le ministère de la Culture, place du Palais royal
 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017.

Appel à dons : le compte n’y est pas… Acrimed a encore besoin de vous !

Le 9 mars dernier, nous vous alertions sur nos faibles ressources financières et lancions un appel à dons afin de poursuivre nos activités, nos publications et nos interventions publiques. (...)

Christophe Barbier, ou les leçons de journalisme d’un éditocrate militant

Christophe Barbier ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.