Accueil > (...) > Des mardis aux jeudis de 1996 à 2002

Jeudi d’Acrimed : Les médias et les organisations politiques (14 février 2002)

par Acrimed,

Les médias et les organisations politiques : transparence ou ingérence ?
Lipietz ou Mamère ? L’exemple du choix du candidat des Verts à l’élection présidentielle. Nous en débattrons le jeudi 14 Février avec Alain Lipietz et Patrick Champagne.

La transparence de la vie politique est posée comme une exigence dans les systèmes de type démocratique. Les responsables politiques se doivent d’agir en toute clarté sous le regard des citoyens ne serait-ce que parce que la vie publique, comme le mot le dit, doit être publique. Les médias se veulent entre autre l’instrument de cette exigence.

Sous l’effet de la concurrence entre les journalistes, et avec le sentiment qu’ils remplissent une véritable mission de salubrité publique, les médias s’introduisent désormais partout, au domicile des hommes politiques, dans les hôpitaux et les maternités, mais aussi dans les réunions des états-majors politiques, dans le bureau des leaders, etc. Les partis ont de plus en plus de mal à faire accepter le secret de leurs délibérations internes.

Certains journalistes ne sollicitent plus des interviews mais " convoquent " les leaders politiques, sommés de répondre à leurs questions. La puissance, réelle ou supposée, des médias fait cependant de ceux-ci un partenaire incontournable des responsables politiques qui doivent donc aujourd’hui être " médiatiques ", c’est-à-dire doivent plus ou moins se plier aux demandes des journalistes, à leurs attentes et même se soumettre à leur jugement. Dès lors, on peut se demander si les journalistes, avec la complicité de certains responsables politiques, n’interfèrent pas directement dans la vie démocratique des partis, dans le choix des leaders et même dans le contenu des programmes. On abordera ces questions à partir de l’exemple du choix du candidat des verts à l’élection présidentielle.

Jeudi d’Acrimed : Les médias et les organisations politiques (14 février 2002), Présentation du débat, L’intervention liminaire d’Alain Lipietz, (1) et (2).

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017.

Appel à dons : le compte n’y est pas… Acrimed a encore besoin de vous !

Le 9 mars dernier, nous vous alertions sur nos faibles ressources financières et lancions un appel à dons afin de poursuivre nos activités, nos publications et nos interventions publiques. (...)

Christophe Barbier, ou les leçons de journalisme d’un éditocrate militant

Christophe Barbier ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.