Observatoire des media

ACRIMED

Accueil > Critiques > (...) > 2001 : Les manifestations de Gênes

Les médias et les manifestations de Gênes

Gênes : sur le vif, JT du soir des 22 et 23 juillet 2001

22 juillet

F3 titre : " Un sommet marqué par une violence sans précédent ", fournit quelques informations et quelques images sur la descente de la police au Forum social de Gênes, avant de souligner que l’on a le " sentiment d’un immense gâchis " et que le bilan du sommet est " maigre ".

France 2 à son tour évoque un "bilan mince mais surtout un déchaînement de violence". Le " mais surtout " laisse songeur...

23 juillet

Sur F3 (j’ai manqué le début), la violence de la descente de police contre le centre du Forum Social de Gênes semble avoir fait l’objet d’un traitement un peu plus circonstancié que la veille. Un reportage sur le réseau Indymédia est presque convenable. On frôle même la défense de la liberté de l’information...

Sur France 2, quand vient le moment de revenir sur la réunion du G8 et sur les manifestations, c’est pour diffuser un reportage qui n’apporte aucune véritable information sur les Black Bock qui " ont semé la terreur dans la ville ". La terreur ? La parole est brièvement donnée à un représentant d’un syndicat de police italien qui explique les difficultés du métier. Au passage, mais fugitivement, le journaliste indique que tout cela " n’excuse pas les charges très violentes " de la police contre les manifestants. Terreur d’un côté, charges très violentes de l’autre. Enfin quelques phrases sont consenties à Christophe Aguitton. Tout cela fait un ensemble très équilibré...

TF1 remporte la palme. Jusqu’à 20h27, défilé de faits divers et d’informations traitées comme des faits divers. Jean-Claude Narcy, que rien n’essouffle, présente enfin le reportage de fin de G8 : les dégâts subis par la ville de Gênes et les plaintes des commerçants... Et c’est tout. Il paraît qu’il y a des journalistes à TF1. C’est vrai : acaparés par leur travail d’investigation, ils n’ont même pas le temps de lire Le Figaro.

 

A la une

Jean Quatremer, grand pourvoyeur de « fake news » sur les gilets jaunes

Mépris de classe et fausses informations

Gilets jaunes : une journée de matraquage médiatique sur BFM-TV

La chaîne célèbre la victoire des forces de l’ordre face au péril jaune