Accueil > Critiques > (...) > Journalistes et auteurs

Florilège de promotions en direct de 2001

Philippe Sollers ou l’exclusivité omniprésente - Jean-François Kahn ou quand Marianne se rebelle - Jean-François Kahn ou quand "Les Rebelles" sont parmi nous - Dominique de Villepin ou Le Monde et l’esprit de sacrifice - Philippe Labro ou Le Monde et RTL -

Philippe Sollers ou l’exclusivité omniprésente - Jean-François Kahn ou quand Marianne se rebelle - Jean-François Kahn ou quand "Les Rebelles" sont parmi nous.. - Dominique de Villepin ou Le Monde et l’esprit de sacrifice - Philippe Labro ou Le Monde et RTL -

Philippe Sollers ou l’exclusivité omniprésente

Dans l’édition du 12 octobre 2001, Le Monde consacre un nouveau texte d’une demi page titré "Philippe Sollers, mozartien absolutiste", au dernier ouvrage de l’éditorialiste associé au Monde, un mois à peine après avoir fait l’éloge de l’ouvrage précédent.

Le Nouvel Observateur qui, comme son confrère, est toujours à la recherche de nouveaux talents, publie sur deux pages, les "bonne feuilles" du livre sous le titre, qui trahit sans doute l’intention de l’auteur, "Mon Mozart" (Le Nouvel Obs, 11-17 octobre 2001, p. 170-171).

Guillaume Durand, dans "Campus - une émission littéraire toujours à l’affût de nouveau talents - , invite Sollers le 18 octobre 2001.

Philippe Sollers, toujours à l’affût de Philippe Sollers, assure sa propre promotion dans Le Figaro Magazine.

Dans le Journal du mois de Philippe Sollers (Journal du dimanche, 28 janvier 2001), Sollers n’oublie pas de citer fort élogieusement le livre de Roger-Pol Droit, 101 expériences de philosophie quotidienne. Roger-Pol Droit est chroniqueur au Monde des Livres, un supplément dont Sollers espère qu’il couvrira d’éloges le prochain livre de Sollers. (avec PLPL)

Jean-François Kahn ou quand Marianne se rebelle...

Semaine du 2 au 8 avril 2001 : Marianne se présente comme un "Numéro spécial". Son titre ? "Les Rebelles".

Le dossier central, sous la plume de Guy Konopnicki, s’ouvre sur le chapô suivant :

« En août 1999, Marianne avait consacré un grand dossier à celles et ceux qui ont dit "non". Ce numéro nous avait valu des centaines de réactions, de suggestions, de propositions. Comme nous l’avions annoncé, l’ensemble de ce matériel a servi à l’élaboration d’un ouvrage, "Les Rebelles", qui sort cette semaine en librairie (...) ».

Naïf, le lecteur - il l’est toujours un peu - se dit : " Intéressant... Un livre collectif de la rédaction de Marianne, élaboré à partir de lettres de lecteurs...Mais pourquoi cette auto-promotion du livre par un "numéro spécial" ?

Quand survient la réponse, le lecteur doit déchanter ... ou s’enchanter de la trouvaille : c’est selon son humeur.

En effet, quelques lignes plus loin dans le corps de l’article, on lit : « Le sous-titre du nouveau livre de Jean-François Kahn souligne d’ailleurs l’ambiguïté de cette notion de rébellion : "Celle et ceux qui on dit ’non’ ". » Et comme une note l’ y invite, le lecteur, curieux - il l’est toujours un peu aussi -, se précipite dix pages plus loin pour connaître les références de l’ouvrage. Son titre ? "Les Rebelles"....

Fin de journalisme d’investigation : "Les Rebelles", nouveau livre de Jean-François Kahn, bénéficie avec son auteur d’un "Numéro spécial" de Marianne, dont Jean-François Kahn est le Directeur. Comparée à celle-ci, la promotion du livre de Colombani par Le Monde et ses suppléments paraît toute en nuances et en discrétion.

Fin de l’article de Konopnicki : « (...) et l’on sent bien qu’en brossant cette vaste fresque de figures ambiguës et contradictoires, Jean -François Kahn n’a d’autre proposition à faire que celle de son écrivain préféré, Victor Hugo, qui disait : "S’il n’en reste qu’un, je serai celui-là".  »

Qu’on rassure, il en reste plusieurs ...

Quant au contenu du "Numéro spécial" ..., c’est un pot-pourri dont il n’émerge pas grand chose, même pas la distinction - que nous annonçait la "Une" et qui sent son Eglise - entre "Les vrais et les faux" : rebelles, bien sûr, et non pas dévots ...

Jean-François Kahn ou quand "Les Rebelles" sont parmi nous...

L’ouvrage Jean-François Kahn a enfin quitté le purgatoire de luxe que lui avait aménagé l’hebdomadaire qu’il dirige. Non seulement l’incontournable dissident a bénéficié d’un passage à "Bouillon de culture", mais son catalogue des rebelles a fait l’objet d’une promotion inattendue : dans l’émission " Vivement Dimanche", Jean-Marie Messier - un autre "rebelle" notoire - a offert en public, pour la fête des mères, Le Livre à Sophie Marceau - dont les rébellions décoiffent les dominants - ,... pour qu’elle y puise le courage de dire "non" aux scénarios qui ne lui plaisent pas (Jean-Marie dixit). C’était sur France 2, le 27 mai 2001.

Dominique de Villepin ou Le Monde et l’esprit de sacrifice

L’année a bien commencé : avec la parution de l’ouvrage de M. Dominique de Villepin, secrétaire général de l’Elysée : "Les Cent-Jours ou l’esprit de sacrifice" (Perrin, 652 p., 159 F.).

Par esprit de sacrifice, l’éditeur s’est offert une publicité - commerciale - sur deux colonnes en bas de page de la Une de l’édition du Monde datée 20 février 2001. Par esprit de sacrifice, Le Monde consacre à ce livre une demière page de la même édition, en page 7 : soit la deuxième page traitant de l’actualité politique française.

Par esprit de sacrifice, le 24 février Edwy Plenel 2001, reçoit sur LCI Dominique de Villepin, toujours secrétaire-général à la présidence de la République :

« Dominique de Villepin, ces Cent Jours m’ont beaucoup plu, je le dis très sincèrement, m’ont beaucoup plu à cause de leur métissage. C’est à la fois un essai et un récit, une charge guerrière et une promenade amoureuse, un conte et un plaidoyer. Cette aventure, vous la faites résonner avec notre présent [ ...] Il est des vaincus victorieux, des défaites qui annoncent des victoires. C’est ce qu’on découvre en lisant une grande épopée, un livre qu’il faut absolument lire pour mieux comprendre notre présent alors qu’il parle d’événements d’il y a deux siècles. » ".

On va le lire c’est promis : peut-être pour le plaisir, peut-être par esprit de sacrifice...

Philippe Labro ou Le Monde et RTL

Pendant l’été 2001, une double page "Horizons" du Monde nous a offert de bien passionnants portraits de Dominique de Villepin et Olivier Schramek, par M. Philippe Labro.

Au centre de cette double page, la promo de son rédacteur : "Vice-président de RTL et journaliste dans l’âme, Philippe Labro a jaugé ces deux hommes, comparé leurs styles et leurs parcours si dissemblables."

Le Monde intervient sur RTL ; RTL intervient dans Le Monde. Le journaliste dans l’âme est aussi romancier. Pour tout savoir sur la promotion du romancier (et l’opinion judicieuse de Daniel Schneidermann à ce propos), lire "Promotion d’un journaliste romancier inconnu"

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Quand la presse portait Macron au pinacle – et au pouvoir

Extrait de notre livre « Au nom de la démocratie, votez bien ! » qui revient sur l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2017.

Appel à dons : le compte n’y est pas… Acrimed a encore besoin de vous !

Le 9 mars dernier, nous vous alertions sur nos faibles ressources financières et lancions un appel à dons afin de poursuivre nos activités, nos publications et nos interventions publiques. (...)

Christophe Barbier, ou les leçons de journalisme d’un éditocrate militant

Christophe Barbier ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.