Accueil > Critiques > (...) > Où va la presse écrite ?

En Bref

Fabrice Fries, le PDG de l’Agence France Presse, est domicilié en … Belgique

par Denis Souchon,

Le 12 avril 2018 Fabrice Fries était élu PDG de l’AFP par son conseil d’administration. Cette « élection » vaudevillesque couronnait une carrière au cours de laquelle ce spécimen de la noblesse d’État a fait l’essuie-glace entre le public et le privé.

L’AFP exerçant de véritables missions de service public on peut s’attendre à ce que ses dirigeants et personnels soient exemplaires. Or le nouveau PDG de cette agence est domicilié en Belgique comme le prouve cet extrait Kbis daté du 27 août 2018 :



Fabrice Fries ne peut pas prétexter qu’avant de prendre la direction de l’AFP il travaillait en Belgique car depuis 2017 il était redevenu magistrat à la Cour des comptes dont le site arbore en page d’accueil la formule « S’assurer du bon emploi de l’argent public, en informer le citoyen » et quand il ne travaillait pas dans le public il occupait des postes de direction d’entreprises françaises.

Et nous ne pourrions qu’éclater de rire s’il venait à invoquer l’argument selon lequel son épouse est « haut fonctionnaire à la Commission européenne ».

Où est-ce que Fabrice Fries paye ses impôts depuis dix ans ? Est-il acceptable que la première agence de presse française soit dirigée par un dilettante basé en Belgique ?

Denis Souchon

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Le palmarès 2019 des éditocrates (BD)

Les palmes des sorties les plus grotesques et hasardeuses.

Pour la libération de Julian Assange

Pour libérer Assange, multiplier les foyers de résistances.

Lexique pour temps de réforme des retraites

Le vocabulaire automatique du journalisme en temps de grèves et de mobilisations.