Accueil > Critiques > (...) > Contre-réformes et mobilisations de 2003

En bref : Le Parisien ou le journalisme autosuffisant

Un témoignage : " Trois heures un quart pour aller travailler ". Mais quel est le témoin ? Lu dans Le Canard enchaîné (21 mai 03)

" Pour illustrer, dans son édition du jeudi 15 mai, la grande misère des banlieusards privés de transports publics depuis deux jours, Le Parisien a publié " un témoignage intitulé :

" Trois heures un quart pour aller travailler "

" Résident de Cesson (Seine-et-Marne) et travailleur de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Rémy a tenu à raconter dans le moindre détail " sa galère ", de RER fantomatiques en métros archibondés en passant par une longue séance de " marche ". [...] "

Le Canard précise : " Notre homme, qui a tenu a initialer son témoignage, est, à la ville, le secrétaire général de la rédaction du Parisien. "

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Le traitement de l’information par les médias à l’heure des gilets jaunes (Fréquence Paris Plurielle)

Samedi 18 mai, Acrimed était invité dans l’émission « l’Hebdo » sur Fréquence Paris Plurielle, pour évoquer le traitement de l’information par les médias à l’heure des gilets jaunes.
Cette émission a été (...)

Lire : Ces cons de journalistes ! d’Olivier Goujon

Dans Ces cons de journalistes ! (Max Milo, 2019), le journaliste et photoreporter Olivier Goujon revient, exemples et témoignages à l’appui, sur la détérioration des conditions de travail des journalistes.
En vingt (...)

Le Monde se transforme en dépliant publicitaire… et s’en félicite

Misère de la presse quotidienne nationale.

Le Parisien atteint par des tirs de LBD ?

Abus de titraille.