Accueil > Critiques > (...) > Les médias et le Front National

En 2009 déjà, les médias contre le FN : entre rage impuissante et banalisation rampante

Nous reproduisons ci-dessous, avec leur autorisation, un article paru dans le n° 20, daté d’octobre-novembre 2009, du regretté journal Le Plan B. Dans son style inimitable, le bimestriel « de critique des médias et d’enquête sociale » soulignait combien l’indignation que suscite chaque succès électoral du Front National chez les principaux éditocrates, masque la contribution médiatique à la banalisation des « thèmes » favoris de la formation d’extrême-droite [1]. Si la référence finale à la convergence entre le libéralisme échevelé de la plupart des grands médias et celui du FN ne correspond plus tout à fait aux thèmes qui dominent le discours du parti de Marine Le Pen, adepte d’un libéralisme… national, le texte reste pleinement pertinent, notamment s’agissant du « racolage sécuritaire des médias ». La mascarade des indignations de studio d’une Pascale Clark, ou de ses épigones n’aurait sans doute plus d’équivalent. Mais l’impuissance dont elle témoigne demeure.

 

Notes

[1Pour un exemple très récent, voir ici-même : « Le Monde propose aux électeurs du FN de “partager leur expérience” ».

A la une

Thomas Legrand (France Inter) se lâche sur les gilets jaunes

Pour l’éditorialiste de France Inter, les gilets jaunes sont « incohérents », « débiles », « abjects » et « violents ».

Nous, journalistes pigistes, exigeons le respect de nos droits

Une tribune de collectifs de journalistes pigistes

Petits reportages entre amis (macronistes) au JT de TF1

L’information selon TF1 : faire la pub d’un copain de Macron (et de sa start-up) au JT de 20h