Accueil > (...) > Dessine-moi les médias

Dessine-moi des médias : éditorialistes au travail

par Mat Colloghan,

Comment se prépare un éditorial sur des mobilisations sociales ? Retour sur le CPE et sur les maîtres à penser de la presse régionale. En dessins, s’il vous plait !

On n’a (presque) rien inventé. La preuve [1] :

« la question d’une France arc-boutée sur ses principes et rétive aux évolutions imposées par la mondialisation revient comme un refrain d’immobilisme. » (Hervé Chabaud, L’Union, 23 mars)

« Tout le monde délire aujourd’hui dans ce pays sans pères ni repères. Les étudiants qui ne veulent plus (dans leur grande majorité) étudier, la gauche qui ne cesse de culpabiliser tout le monde pour asseoir son pouvoir sur le "politiquement correct", la droite pétocharde et incapable de s’unir [...], les syndicats figés dans des attitudes archaïques. » (Hubert Coudurier, Le Télégramme, 31 mars)

« Il y avait quelque inconséquence à pousser les jeunes sur le pavé en en faisant les supplétifs des bataillons syndicaux essoufflés. » (Jacques Camus, La République du Centre, 17 mars)

« On ne peut pas attendre un drame pour mettre un terme à cette chienlit version 2006. » (Hervé Chabaud, L’Union, 8 avril)

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

Notes

[1Lire : CPE : Un éditorialiste régional contre « le pire » - Jacques Camus, maître à penser de La République du Centre - CPE : Un éditorialiste régional contre « la chienlit » - Hervé Chabaud, maître à penser de L’Union - CPE : Un éditorialiste régional contre la « faiblesse » - Hubert Coudurier, maître à penser du Télégramme.

A la une

Filmographie - Des documentaires sur les médias et le journalisme (8) : de P à Q

Plus précisément : de « Le Pacte fragile » à « Qui sème la misère récolte la rage ».

Incendie de Notre-Dame : quand France Info balayait d’un revers de main le danger lié au plomb

En plus de sa rubrique « Vrai ou fake » dédiée au fact-checking, certains articles disponibles sur le site web de France Info ressemblent à s’y méprendre à de la « vérification des faits » : sélection (...)