Accueil > Critiques > (...) > Roularta Media Groupe - Groupe Express-Roularta

Contre le projet de remise en cause des 35 heures par le Groupe Express Roularta

Nous publions ci-dessous une motion adoptée par les salariés du Groupe Express Roularta, suivie d’u communiqué du SNJ. (Acrimed)

Motion adoptée a l’unanimité par l’AG des salariés


Réunis en assemblée générale le mardi 9 septembre 2008, les salariés de GER [Groupe Express Roularta]

- s’indignent de la volonté de la direction de remettre en cause les accords sociaux portant sur le temps de travail dans l’entreprise : accords 35 heures, accord CET, et congés exceptionnels ;

- soulignent que, depuis la signature de ces accords, la direction du groupe n’a cessé de réduire les coûts salariaux
- par la suppression d’emplois créés à l’occasion de ces accords ou antérieurement,
- par la modération salariale, voire le blocage des rémunérations ;

- rappellent que ces accords avaient eu comme contrepartie la dénonciation d’accords ou d’usage plus anciens, portant par exemple sur une durée supérieure de congés payés ;

- soulignent que la productivité des équipes de tous les titres du groupe et de tous les services a, depuis la signature de ces accords, atteint un niveau sans précédent dans l’entreprise ;

- affirment que le temps de travail ne peut donc être désigné comme responsable des difficultés actuelles de la presse, et, par conséquent, comme une réponse à ces difficultés ;

- s’indignent que la direction puisse, par cette dénonciation, donner l’impression d’un travail encore insuffisant des salariés, alors même que l’immense majorité d’entre eux dépasse systématiquement la durée légale du travail, sans que l’entreprise n’ait jamais envisagé le paiement et la majoration des heures supplémentaires prévus par la loi ;

- mandatent les élus du comité d’entreprise, les délégués du personnel et les délégués syndicaux pour préparer les actions adaptées afin de faire renoncer la direction à son projet de dénonciation des accords.

- décident un arrêt de travail mercredi 10 septembre à partir de 15h et pour la durée du Comité d’entreprise extraordinaire convoqué à ce moment. (Une nouvelle assemblée générale des salariés aura lieu après le Comité d’entreprise extraordinaire.)


Groupe Express : touche pas à mes RTT ! (SNJ)


La direction du Groupe Express Roularta (GER) a annoncé son intention de dénoncer les accords sur les 35 heures. Les salariés, réunis en Assemblée générale ce 9 septembre à l’initiative des représentants du personnel, ont décidé à l’unanimité d’un arrêt de travail le 10 septembre à partir de 15 heures, pendant la réunion du Comité d’entreprise extraordinaire consacré à cette question.

Le Syndicat national des journalistes, première organisation de la profession, leur apporte son plein soutien. Il dénonce la direction de GER qui depuis des années, au détriment de la qualité de l’information, supprime des emplois, bloque les salaires, dégrade les conditions de travail, et aujourd’hui s’en prend au temps de travail.

Le SNJ appelle les rédactions à la plus grande vigilance et met en garde les autres employeurs face à la tentation de suivre le mauvais exemple donné aujourd’hui par la direction du Groupe Express Roularta.

Paris, le 9 septembre 2008


Lire également, ici même, un communiqué antérieur du SNJ : « Roularta au Groupe Express-Expansion (GEE) : casse à tous les étages », publié 30 juin 2007

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Filmographie - Des documentaires sur les médias et le journalisme (8) : de P à Q

Plus précisément : de « Le Pacte fragile » à « Qui sème la misère récolte la rage ».

Incendie de Notre-Dame : quand France Info balayait d’un revers de main le danger lié au plomb

En plus de sa rubrique « Vrai ou fake » dédiée au fact-checking, certains articles disponibles sur le site web de France Info ressemblent à s’y méprendre à de la « vérification des faits » : sélection (...)