Accueil > Critiques > (...) > Le Point

Bernard-Henri Lévy, conseiller musical non-antiaméricain

Il n’existe pas d’opposition en musique, le moindre désaccord n’est qu’un contrepoint...

On a lu ça, dans le " Bloc-notes " de BHL paru dans Le Point du 25 octobre 2002, page 162

" (…) Faire entendre la voix de la France... Faire qu’elle émette, cette voix, sur une fréquence distincte, qui ne soit pas toujours celle de l’Amérique... Et résister, ce faisant, aux sirènes de l’antiaméricanisme - veiller, autrement dit, à ce que ladite voix vienne, non en dissonance, mais en contrepoint de celle de nos alliés... Telle est la ligne Chirac-Villepin dans l’affaire irakienne - et c’est très bien. Une nuance, peut-être - mais le diable est dans les nuances : cette francophonie qui, à Beyrouth, semblait parfois comme un aimant, un attracteur nouveau, pour les antiaméricanismes dont, en principe, on ne veut plus. "

A la moindre fausse note, le chef de chœur qui parle pour " on " (ou pour " nous ", c’est selon…) brandira sa férule pour rappeler qu’il n’existe pas d’opposition en musique et que le moindre désaccord n’est qu’un contrepoint, surtout si la guerre en cours contre l’Irak (les bombardement quotidiens des aviations américaine et anglaise) se transformait en offensive généralisée. Car, voyez-vous, cette guerre n’est jamais que " L’affaire irakienne ". Et les affaires sont les affaires….

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Docteur Cymès et mister Michel, experts médiatiques en coronavirus

On le sait, les experts osent tout... et leur magistère ne connaît pas la crise.

Pendant la crise, pas de confinement pour la critique des médias !

Quelques pistes de réflexion sur notre activité dans la période de crise actuelle.

Assange, krach pétrolier : le complotisme bon teint du Monde

Trop de complots tuent le complot…