Accueil > Critiques > (...) > Les aventures de Bernard-Henri Lévy

Bernard-Henri Lévy condense l’année (2000) intellectuelle...

Dans son "Bloc-notes" du Point (22 décembre 2000) titré " L’année 2000 ", BHL décline les événements marquants de cette année-là.

« C’est l’année où, dans le peloton des trois " B " (Bourdieu, Bové, Beigbeder), c’est l’écrivain (Beidberger, édité par Grasset, comme BHL) qui a pris la tête. C’est l’année où Sollers est allé offrir sa " divine Comédie " à Jean-Paul II : beau livre, belle image. C’est l’année où le débat sur la Corse est devenu - Chevènement, Colombani - le problème de tous les Français : girondins et jacobins, vrais et faux républicains, tous en piste pour le XXIème siècle. C’est l’année où Ardisson a voulu casser la baraque et l’a cassée. C’est l’année où Régis Debray a tenté de faire endosser à l’ensemble de ses pairs son faux pas sur le Kosovo. C’est l’année où, avec Finkielkraut et Benny Levy, nous avons fondé un Institut d’études lévinassiennes à Jérusalem. »

On regrette d’avoir quitté une pareille année !

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Renaud Camus & Finkielkraut : les dissonances cognitives du Monde

D’une enquête à un « Forum philo » complaisant : cherchez l’erreur.

Macron contre le journalisme

Les attaques contre la liberté d’informer s’accumulent.

Réunification de l’Allemagne : Un résumé pamphlétaire sur France Info

Patrice Romedenne dresse un mur contre le « Monde diplomatique ».