Accueil > Critiques > (...) > Les aventures de Bernard-Henri Lévy

Bernard-Henri Lévy condense l’année (2000) intellectuelle...

Dans son "Bloc-notes" du Point (22 décembre 2000) titré " L’année 2000 ", BHL décline les événements marquants de cette année-là.

« C’est l’année où, dans le peloton des trois " B " (Bourdieu, Bové, Beigbeder), c’est l’écrivain (Beidberger, édité par Grasset, comme BHL) qui a pris la tête. C’est l’année où Sollers est allé offrir sa " divine Comédie " à Jean-Paul II : beau livre, belle image. C’est l’année où le débat sur la Corse est devenu - Chevènement, Colombani - le problème de tous les Français : girondins et jacobins, vrais et faux républicains, tous en piste pour le XXIème siècle. C’est l’année où Ardisson a voulu casser la baraque et l’a cassée. C’est l’année où Régis Debray a tenté de faire endosser à l’ensemble de ses pairs son faux pas sur le Kosovo. C’est l’année où, avec Finkielkraut et Benny Levy, nous avons fondé un Institut d’études lévinassiennes à Jérusalem. »

On regrette d’avoir quitté une pareille année !

 

Acrimed est une association qui tient à son indépendance. Nous ne recourons ni à la publicité ni aux subventions. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don ou en adhérant à l’association.

A la une

Le palmarès 2019 des éditocrates (BD)

Les palmes des sorties les plus grotesques et hasardeuses.

Pour la libération de Julian Assange

Pour libérer Assange, multiplier les foyers de résistances.

Lexique pour temps de réforme des retraites

Le vocabulaire automatique du journalisme en temps de grèves et de mobilisations.